Les Blacks donnent une leçon de rugby aux Bleus !

Le parcours des Français dans cette Coupe du Monde 2015 a pris fin hier soir à Cardiff avec une correction infligée par la Nouvelle-Zélande (62-13), plus large défaite en Quart de finale de Coupe du Monde. Dès le début la couleur a été donnée, au bout de 10' les Néo-Zélandais menaient déjà 10-3 avec un essai de Brodie Rettalick qui contre Michalak, celui-ci blessé à la cuisse sort dans la foulée et mettra un terme à sa carrière internationale à l'issue de la rencontre. Si dans le premier quart d'heure la France essaie de revenir avec 2 pénalités pour Parra, celui-ci en manque une et laisse les Bleus à 4 points. Tout s'accélère ensuite, les Blacks dominent et vont montrer toute la palette de leur talent avec d'abord Milner-Skudder à la 23' pour le 2e essai qui dépose Brice Dulin avant de filer vers la ligne d'en-but puis à la 29' c'est Julian Savea sur une chistera de Carter qui s'en va marquer le 3e essai. Seul sursaut dans cette déferlante noire, la récupération de Louis Picamoles lors de la première mêlée du match, qui entraîne la plus belle phase de jeu française de la rencontre et qui se conclut par un essai de Picamoles à la 35', déjà au départ de l'action. Mais dans la foulée sur un ballon rendu au pied aux Néo-Zélandais, Savea permet à la Nouvelle-Zélande de reprendre le large juste avant la mi-temps (29-13), le score ne bougera alors plus côté français. Au retour des vestiaires un geste de  Louis Picamoles sur le capitaine emblématique des Blacks Richie Mc Caw, lui vaut un carton jaune, les Bleus se retrouvent à 14 et vont traverser cette 2e mi-temps comme un long trou noir. A la 50e c'est Kaino qui y va de son essai puis sur une perte de balle française Savea s'envole vers la ligne d'en-but pour inscrire le 6e essai à la 58'. Les Français sont malmenés et ne trouvent pas la solution pour stopper la vague noire et 6 minutes plus tard Read va marquer le 7e essai suivi de Kerr-Barlow après une mêlée qui tourne à l'avantage des Néo-Zélandais : celui-ci en inscrira même un 2e, 3 minutes plus tard portant le score à 62-13. Il reste alors 10 minutes, les Bleus sont sonnés mais tentent de résister et d'aller marquer un 2e essai, de leur côté les Blacks font une dernière tentative montrant la percussion de leur jeu mais commettent un en-avant, qui clôture le match par une dernière mêlée, à l'issue de laquelle les Français tapent en touche mettant fin à la démonstration néo-zélandaise et à leur cauchemard. Les Bleus sortent donc la tête basse de cette Coupe du Monde, n'ayant pas fait le poids face à l'épouvantail néo-zélandais et à leur puissance. En effet durant la rencontre, l'exploit n'a jamais paru à leur portée, tant ils ont été dominés dans tous les secteurs de jeu.