Une troisième victoire inédite pour un doublé historique !

Cette huitième finale de Coupe du Monde de rugby était déjà annoncée comme inédite par son affiche et quelque soit le résultat. En effet que ce soit la Nouvelle-Zélande ou l'Australie qui gagne, cette nation entrerait dans l'histoire du rugby comme étant la première à remporter trois fois la Coupe du monde et au bout d'une finale intense dans le stade mythique de Twinckenham, c'est la Nouvelle-Zélande qui a eu cet honneur. Donnés favoris, les Blacks dominent la première mi-temps avec 3 pénalités de Dan Carter contre une de Bernard Foley (9-3) ; et malgré l'enjeu, ils ne tremblent pas pour aller inscrire le premier essai avec Nehe Milner Skudder à la 38', symbole de leur domination, ils mènent alors 16-3 à la pause. Alors que le match aurait pu tourner à la démonstration au retour des vestiaires, après un nouvel essai néo-zélandais de Ma'a Nonu servi par Sonny Bill Williams (21-3), le carton jaune de Ben Smith à la 52' va changer la donne. Les Australiens vont sonner la révolte en marquant d'abord avec David Pocock sur un maul (21-10) puis sur une passe au pied récupérée, Bernard Foley lance Tevita Kuridrani qui s'en va aplatir dans l'en-but néo-zélandais à la 64', en 10 minutes les Wallabies ont repris 14 points (21-17). Cependant le drop de 40 mètres de Dan Carter à la 69' fait définitivement basculer le match, après une nouvelle pénalité de Carter (27-17) les Australiens ne reviendront plus. Le dernier essai néo-zélandais à la 78' est à l'image de l'impuissance australienne, tout proche d'aller marquer un 3e essai pour sauver l'honneur, Drew Mitchell perd le ballon et le contre néo-zélandais permet à Beauden Barrett d'aller inscrire le 3e essai des All Blacks, 34-17. Tout était donc une affaire de 3, la Nouvelle-Zélande est pour la 3e fois championne du monde mais c'est la première fois qu'elle gagne en dehors de ses terres, après 1987 et 2011. Le trophée, remis par le Prince Harry et Bernard Lapasset (Président de l'IRB) au capitaine emblématique des Blacks Richie Mc Caw, dont c'était la dernière Coupe du monde, est pour la première fois conservé par une nation. Une page du rugby se tourne donc avec cette victoire historique, la prochaine édition sera inédite puisqu'elle se tiendra en 2019, au Japon.