Il faudra passer par le Japon !

Il ne manquait qu'une victoire mais c'était la plus importante, cependant les Bleus n'avaient plus de force pour affronter la Russie qu'ils avaient battu mercredi. Il y avait pourtant de l'espoir après leur victoire dans le 1er set 25-14, mais l'énergie des derniers jours n'était plus là et dans le 2e set, les Français n'y arrivent pas et se font dépasser par les attaques puissantes et les blocs compacts des Russes, ceux-ci l'emportent 25-16, sans appel. Puis dans le troisième set, on pense que l'envie va permettre aux Bleus de surmonter la fatigue et de repasser devant. Mais ils n'ont plus de force les attaques flamboyantes du début de tournoi sont plus rares et ne font plus effets car les Russes s'attendent à tout de la part des Français, de même les sauvetages impossibles réalisés tout au long de la compétition semblent difficiles à reproduire pour une équipe qui a enchaîné 5 matchs en 5 jours, le calendrier le plus serré du tournoi. Dans ce 3e set les Russes l'emportent 25-23. Le dernier set n'apportera pas le sursaut, l'énergie du désespoir aux volleyeurs français, largement dominés 21-11. Ils reviennent pourtant à 18-22 puis à 21-24. Mais la première balle de match sera la bonne pour les Russes qui gagnent ainsi leur ticket pour Rio, les Bleus sont passés tout près de la qualification, ils leur a seulement manqué la fraîcheur pour être à égalité avec leurs adversaires. Mais il leur reste une dernière chance de qualification, la route pour Rio n'est donc pas terminée et elle passera en mai par un tournoi au Japon.