Un tierce gagnant !

Qui aurait pariésur un triplé français lors du combiné sur la mythique piste de Kitzbühel en Autriche ?                                                                             Vendredi matin les espoirs français se portaient sur Alexis Pinturault, deux fois vainqueurs sur la Streif (2014 et 2015), mais les observateurs voyaient surtout une victoire de Marcel Hirscher sur ces terres ou de Aksel Lund Svindal en tête de la Coupe du monde de ski. Et après la première manche de super-G l'impression se confirme, le Français Alexis Pinturault est 13e à 1'22 d'Aksel Lund Svindal, Thomas Mermillod-Blondin 18e et Victor Muffat-Jeandet 30e à 2'12 du Norvégien, il est alors difficile d'imaginer un podium français. Mais dans la manche de slalom de nombreux skieurs sortent de la piste dont le Norvégien, et Marcel Hirscher qui réalise le meilleur temps est disqualifié pour avoir enfourché. Le champ est donc libre pour les Tricolores et c'est Victor Muffat-Jeandet qui réalise le meilleur temps pour un centième devant Alexis Pinturault, Thomas Mermillod-Blondin est 3e, mais au cumul des deux manches c'est Pinturault qui s'impose. Il s'agit de sa 10e victoire en Coupe du Monde, la 3e sur la Streif. Pour Victor Muffat-Jeandet c'est son 2e podium en combiné et le 3e pour Thomas Mermillod-Blondin. Après un début de saison en demi-teinte pour Alexis Pinturault, il retrouve le chemin des podiums et quel podium ! C'est la première fois depuis 1970 qu'il y a un triplé en Coupe du monde, le trio peut donc savourer.