Tim Wellens pour la dernière !

Après une semaine de course, Paris-Nice s'achevait ce dimanche sur la promenade des Anglais. Malgré les 15 secondes d'avance au général de Geraint Thomas (Sky) sur Alberto Contador (Tinkoff), le classement aurait pu être chamboulé. En effet l'Espagnol a tout tenté pour gagner un 3e Paris-Nice après 2007 et 2010 et cela a bien failli marcher. A 50 km de l'arrivée dans la côte de Peille, Contador attaque et rejoint 2 de ses coéquipiers, partis dans l'échappée, Robert Kiserlovski et Yury Trofimov. Ceux-ci vont essayer de ramener leur leader sur la tête de course où à force il ne reste plus que le Belge Tim Wellens (Lotto). Mais derrière l'équipe Sky se met à rouler et reviennent sur le groupe Contador au pied du col d'Eze, juge de paix de ce Paris-Nice. L'Espagnol aidé de Rafal Majka va alors faire exploser le peloton avec plusieurs attaques mais Geraint Thomas est à chaque fois ramené par Sergio Henao.Il faut attendre la 5e tentative pour voir le Madrilène lâchait le Gallois à 2 km du sommet, seul Richie Porte (BMC) arrive à le suivre. Juste avant le sommet le duo rattrape Tim Wellens et bascule avec 30 secondes d'avance sur le Maillot Jaune. La descente et la promenade des Anglais sont alors l'objet d'une lutte pour les secondes. Dans le dernier kilomètre le trio n'a plus que 5 secondes d'avance, mais avec les bonifications qui offrent 10 secondes au vainqueur de l'étape, Contador pourrait encore remporté la course. Mais le Belge Tim Wellens, meilleur sprinteur va chercher ses dernières ressources pour s'imposer devant Contador et Porte. Geraint Thomas  finit à 5 secondes avec les 6 secondes de bonification Contador revient à 4 secondes, insuffisant pour remporter son 3e Paris-Nice. Au général Geraint Thomas s'impose devant Alberto Contador et Richie Porte.