Les Bleus n'ont rien pu faire face aux Anglais !

Hier se terminait au Stade de France le Tournoi des VI Nations, le Quinze de France avait à coeur d'empêcher le Quinze de la Rose de réaliser son 13e Grand Chelem. Mais face à une équipe d'Angleterre très solide, les Français n'ont pas trouvé la faille et se sont inclinés 21-31 sans marquer le moindre essai. Les Bleus de Guy Novès n'auront mené que 2 minutes au début de  la rencontre 3-0, une pénalité inscrite par Maxime Machenaud, qui passera tous les points de son équipe avec 100% de réussite. Dès la 8' l'Angleterre revient à 3-3 grâce à son buteur Owen Farrell. Puis dans la foulée le demi de mêlée Danny Care, sortant d'un ruck, trouve l'espace dans la défense française en raffutant Jefferson Poirot, et s'en va inscrire le 1er essai de la rencontre, transformé par O. Farrell 10-3. Sur une mêlée écroulée Maxime Machenaud réduit l'écart 6-10, mais 5 minutes plus tard sur un beau mouvement collectif les Anglais s'en vont inscrire leur 2e essai. Après 20 minutes ils mènent 17-6, les Français essaient de répliquer et sur un décalage, Vakatawa est tout près d'inscrire le 1er essai français mais il mord la ligne, les Bleus obtiennent une pénalité  9-17. S'ensuivent plusieurs mêlées et 2 pénalités râtées d'O. Farrell, les deux équipes rentrent aux vestiaires avec un score de 17-12 après une nouvelle pénalité réussie de Machenaud juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, les pénalités s'enchaînent et les Bleus reviennent à 2 points 18-20. Mais un nouvel essai anglais sur un coup de pied de Youngs récupéré par Anthony Watson à la 56', redonne un écart de 7 points aux Anglais 18-25, vite réduit par Machenaud 21-25. A la 67' le capitaine anglais Dylan Hartley est victime d'un choc violent, il est sorti sur civière inconscient. Après quelques minutes d'arrêt, le match reprend côté français le score ne bougera plus et côté anglais 2 pénalités de Farrell viendront donner la marque définitive 21-31. Après une Coupe du monde râtée à domicile, les Anglais s'offrant le 13e Grand Chelem de leur histoire, le premier depuis 2003. La France finit 5e du Tournoi.