Stephen Cummings pour la 4e victoire de Dimension Data 

Pour la première étape pyrénéenne aucun coureur ne manquait à l'appel. La 7e étape du Tour  est d'ailleurs partie sur les chapeaux de roue avec d'abord une échapée de 12 coureurs qui a tenté de prendre les devants mais la présence de Peter Sagan (Tinkoff Saxo) et Mark Cavendish (Dimension Data)  a enlevé tout espoir de prendre le large car derrière les équipes Etixx Quick Step et Lotto Soudal de Marcel Kittel et André Greipel ont roulé pour revenir. C'est ensuite 9 coureurs dont le Suisse Fabian Cancellara (Trek-Segafredo) et le Français Alexis Vuillermoz (Ag2r la mondiale) qui sont partis pour former la deuxième échappée du jour, au bout de 50 km de course, ils seront finalement 29 à l'avant, rejoints notamment par le maillot jaune Greg Van Avermaet (BMC), l'Italien Vincenzo Nibali (Astana), l'Espagnol Daniel Navarro (Cofidis) ou encore l'Allemand Tony Martin (Etixx Quick Step). Ils vont posséder jusqu' à 6 minutes d'avance sur le peloton où l'équipe Sky puis l'équipe Movistar vont rouler pour ne pas laisser trop de temps au Maillot Jaune et à Nibali. En haut de la côte de Capvern l'Italien passe en tête, mais à 42km de l'arrivée l'écart tombe à 3'30, après avoir perdu Vasili Kiryienka (Sky) qui s'est relevé, l'échappée est relancée par Antoine Duschene qui s'en va en compagnie de Matti Breschel (Canondale) et Daniel Navarro. Ils seront rejoints par Stephen Cummings, derrière le groupe se scinde en deux, 7 coureurs sont partis en chasse dont Nibali qui peut compter sur l'aide de son coéquipier Alexey Lutsenko. Mais alors que ce groupe revient sur le quatuor, Cummings attaque et part en solitaire, les autres ne le reverront plus.  Au pied du col d'Aspin, il possède 32 secondes d'avance sur un quatuor composé de Nibali, Van Avermaet, Navarro et le Sud-Africain Daryl Impey (Orica Greenedge). Nibali essaie de distancer les 3 coureurs qui l'accompagnent mais sans succès. Devant après avoir concédé du temps au pied Cummings s'envole vers la victoire comme il l'avait fait un mois plus tôt dans la dernière étape du Dauphiné. Derrière le peloton est emmené par la FDJ, Warren Barguil tente de sortir à 10 km du sommet mais est rapidement repris. Devant le quatuor passé à un trio se transforme en duo car Nibali se fait lâcher par Navarro et Impey. Derrière Thibaut Pinot décroche dans le peloton alors que Julian Alaphilippe attaque. Au final le jeune Français de l'équipe Etixx Quick Step sera repris peu avant le sommet du col, les leaders ne prendront ensuite pas de risque dans la descente. Cummings, quant à lui, s'en va remporter au lac de Peyrolle sa 2e victoire sur un Tour de France après Mende l'an passé. Derrière lui, Impey finit 2e à 1'05, Navarro 3e, Nibali 4e à 2'14 et Van Avermaet 5e à 3'04. Mais un imprévu allait se dresser sur la route du peloton, l'arche du dernier kilomètre s'est effondré entre-temps surprenant Adam Yates qui est tombé et le peloton qui a dû passer tant bien que mal. Au final les temps seront pris à 3 kilomètres de l'arrivée, mauvaise journée cependant pour Thibaut Pinot qui perd 2'57 sur les autres favoris. Demain une étape de haute montagne attend les coureurs avec notamment le col du Tourmalet.