Le bon coup de Sagan

A Montpellier un sprint massif était attendu mais le champion du monde Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), actuel maillot vert du Tour de France, en a décidé autrement. L'étape avait pourtant commencé comme toutes les autres avec une échappée de deux coureurs, Arthur Vichot (FDJ) le champion de France et l'Australien Leigh Howard (IAM), partie au bout de quelques kilomètres. Le duo va compter jusqu'à 4'50 d'avance sur le peloton. A l'arrière plusieurs chutes dont celle de Thibaut Pinot sont à déplorer. A 100 km de l'arrivée, les équipes Katusha et Lotto Soudal se mettent à rouler puis l'équipe Tinkoff-Saxo, chacune ayant un sprinteur pour remporter l'étape. A 88 km, l'écart n'est plus que de 2'35 et le vent de côté vient jouer en défaveur  des hommes de tête. Des cassures se forment à l'arrière bouchées au bout de quelques kilomètres, mais à 76 km de l'arrivée l'équipe Trek-Segafredo relayée par l'équipe Sky prend la tête du peloton et forme des bordures, elle revient alors à 30 secondes des échappés. Le duo sera repris à 61 km de l'arrivée mais le peloton est toujours éparpillé, un deuxième peloton étant à 43 secondes. Finalement à 35 km le peloton se regroupe, 15 kilomètres plus loin l'équipe Trek puis l'équipe Tinkoff accélèrent et à 12 km de l'arrivée Sagan attaque suivi par son coéquipier Maciej Bodnar, Christopher Froome (Sky) et Gerrain Thomas (Sky), le quatuor  comptera jusqu'à 22 secondes d'avance. Derrière le peloton n'arrive pas à s'organiser  et les autres favoris sont piégés. Au final ce sera un sprint entre Sagan et Froome, le Slovaque s'impose et conforte son maillot vert, Froome accroît son avance sur ses principaux adversaires en prenant 12 secondes. C'est le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) qui règle le sprint du peloton devant le Français Christophe Laporte (Cofidis). Demain c'est la mythique montée du Mont Ventoux qui attend les coureurs même si elle sera empiétée de 6 kilomètres à cause du vent.