Un Ventoux raccourci et inédit !

Même amputé de quelques kilomètres le Mont Ventoux, dont l'arrivée était jugée au Chalet Reynard situé à 6 km du sommet en raison des rafales de vent trop violentes, a réservé quelques surprises avec un maillot jaune à pied et une victoire belge. Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) issu de l'échappée du jour a en effet signé sa première victoire sur le Tour devant son compatriote Serge Pauwels (Dimension Data) et l'Espagnol Daniel Navarro (Cofidis) au terme d'une échappée partie au bout de quelques kilomètres de course. Ils ont longtemps été 13 à pouvoir prétendre à la victoire, même si les sprinteurs Bryan Coquard (Direct Energie) et André Greipel (Lotto-Soudal) ne semblaient pas pouvoir l'emporter sur les pentes du Mont chauve, ils ont compté jusqu'à 18'30 d'avance sur le peloton. Mais à 85 km de l'arrivée, le peloton sous l'impulsion de l'équipe Etixx Quick-Step, qui roule pour l'Irlandais Dan Martin (3e au général), accélère, des bordures se forment et une bonne partie du peloton est distancée avec des coureurs comme Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), Warren Barguil (Giant-Alpecin) ou encore Thibaut Pinot (FDJ). L'écart se réduit avec les hommes de tête pour tomber à 8'40 à 30 km de l'arrivée mais dans la descente de la côte des Trois Termes une chute de Simon Gerrans (Orica) et Ian Stannard (Sky) à l'avant du peloton maillot jaune va laisser le champ libre aux échappés et  permettre au deuxième peloton de revenir car le maillot jaune s'arrête pour attendre son coéquipier, le peloton temporise. Peu avant le pied du Mont Ventoux, Coquard est distancé, ils ne sont plus que 12 devant et c'est Greipel qui accélère à 14,5 km de l'arrivée, il prend quelques mètres avant de se faire distancer. Son coéquipier De Gendt place une nouvelle accélération formant un quatuor à l'avant de la course puis un trio composé de De Gendt, Navarro et Pauwels, Sylvain Chavanel (Direct Energie) distancé un peu plus tôt va bien essayer de revenir à 7,5 km mais lorsqu'il arrive à recoller De Gendt réaccélère le distançant définitivement, il finira 5e et premier Français en ce 14 juillet. Quelques mètres plus loin c'est Pauwels qui s'en va avec Navarro mais l'Espagnol ne collabore pas et à moins de 5km de l'arrivée le duo sera rejoint par De Gendt, qui attaque ensuite à 3,5 km. Pauwels va revenir à 2km puis Navarro au dernier kilomètre mais De Gendt est trop fort lors d'une première accélération il lâche Navarro et après une seconde relance il décramponne Pauwells à 100 mètres de la ligne. Il remporte l'étape, endosse du même coup le maillot à pois et est élu le plus combatif du jour. Pendant ce temps au pied du col Pierre Rolland (Canondale) se teste, il sera cependant distancé lors d'une attaque d'Alejandro  Valverde (Movistar). L'Espagnol repris, c'est au tour de son coéquipier le Colombien Nairo Quintana d'attaquer mais Froome a encore 2 équipiers et Wouter Poels revient sur le Colombien qui tente une seconde accélération sans plus de réussite, derrière Barguil et Dan Martin sont en difficultés. Mais alors qu'il ne semblait pas très bien Froome accélère, seul Richie Porte (BMC) peut suivre, ils sont rejoints par Bauke Mollema (Trek Segafredo).  Le trio est cependant victime un peu plus loin d'un fait de course, à cause de la foule trop nombreuse la moto devant eux est forcée de s'arrêter Richie Porte lui rentre dedans et les deux autres tombent avec lui. Si Mollema repart et finit 10e de l'étape en reprenant du temps,  Froome dont le vélo est cassé se met à courir pour finir l'étape, après quelques mètres il récupère un vélo de la voiture neutre mais sera obligé d'en changer car il n'est pas à ses cotes. Il voit alors les autres favoris le dépasser, au final il termine à 1'40 de Mollema. Adam Yates qui était à 28 secondes de Froome au général finit à 21 secondes de Mollema, il devrait alors endosser le maillot de leader mais après plus d'une heure de délibération les commissaires de course  décident que Froome restera en jaune et le classe dans le même temps que Mollema, il reprend donc du temps sur ses adversaires. Au final, seul Mollema se rapproche à la 4e place à 56' et Dan Martin perd sa 3e place. Cette décision inédite  pourrait avoir des conséquences dès le contre-la-montre qui attend les coureurs demain.