Un Slovaque vainqueur en terre helvète

Alors que le Suisse Fabian Cancellara (Trek-Segafredo) était attendu pour cette arrivée chez lui à Berne, c'est finalement le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) qui signe sa 3e victoire sur ce Tour. Pour sa dernière année professionnelle et son dernier Tour de France, le Suisse Cancellara voulait essayer de gagner sur ses routes, au final il finit 6e d'un sprint qui s'est joué encore une fois à quelques centimètres, entre Sagan et le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha). Avant ce sprint le Suisse avait d'abord vu l'Allemand Tony Martin (Etixx Quick-Step) et son coéquipier le Français Julian Alaphilippe partir dans un beau numéro à deux. Le duo a en effet pris le large au 17e kilomètre et après quelques kilomètres de lutte avec le peloton a vu son écart grandir, au maximum il comptera 6 minutes d'avance ; derrière les deux hommes, un quatuor  parti à leur poursuite mais qu' ils ne  laisseront cependant jamais revenir. A partir de leur entrée en Suisse à 100 km de l'arrivée le duo franco-allemand perd rapidement du temps notamment à cause du vent plus défavorable, alors que jusque là T. Martin faisait le plus gros du travail, Alaphilippe prend de plus en plus de relais au rouleur allemand mais derrière les équipes de sprinteurs et de puncheurs comme la BMC, Direct Energie, Tinkoff-Saxo se relaient, à 70 km de l'arrivée l'écart est sous les 3 minutes. Le bras de fer est évidemment à l'avantage du peloton et à 32 km les échappés au moins d'une minute d'avance. Dans la seule côte au programme, celle de Mühleberg, Alaphilippe malchanceux hier n'arrive plus à suivre son coéquipier, il est rattrapé par le peloton à 25 km de l'arrivée Tony Martin sera repris 3 kilomètres plus loin. Tous deux très fatigués par leurs efforts, ils seront distancés par le peloton et finiront ensemble devant la voiture balai avant de monter sur le podium pour recevoir un prix partagé et mérité de la combativité. Tony Martin repris, les coéquipiers des sprinteurs pensaient gérer la course mais c'était sans compter sur le Portugais Rui Costa (Lampre) qui attaque sous l'arche des 20 kilomètres et se lance dans un solo de 15,5 km, son avance oscillant entre 20 et 6 secondes. Il est finalement repris à 4,5 km de l'arrivée juste avant la montée sur les pavés où le Néerlandais Sep Vanmarcke (Lotto Jumbo) tente sa chance, sans succès. La victoire se jouera donc au sprint mais avec la montée certains sprinteurs ont été décramponnés et c'est Warren Barguil (Giant-Alpecin) qui emmène le peloton pour l'Allemand John Degenkolb. Alejandro Valverde (Movistar)  lance le sprint mais c'est au final un duel Sagan-Kristoff, alors qu'à première vue le Norvégien semble avoir pris l'avantage sur le Slovaque, la photo finish montrera que c'est bien le maillot vert qui s'impose. Il n'y aura donc pas eu de victoire suisse à Berne mais une 3e victoire signée Sagan. Demain la journée de repos aura lieu en terre helvète avant de prendre la direction des Alpes.