A  l'attaque, Romain Bardet : premier Français victorieux

L'étape était attendue des grimpeurs avec une arrivée redoutable au Bettex, et dans un final à rebondissements en raison des conditions climatiques le Français Romain Bardet a fait vibrer le Tour dans une  dernière ascension de folie. L'étape s'est jouée dans la descente juste avant le pied de cette montée car avant cela, une échappée a bien tenté de se disputer la victoire. Composée de 20 hommes elle était partie dès le début mais derrière l'équipe Astana de l'Italien Fabio Aru gérait l'écart ne laissant pas plus de 4'30. Au fil des ascensions et notamment dans le col de Bisanne l'échappée perd du terrain et des unités alors que Rafal Majka (Tinkoff-Saxo) récupère les pois de son maillot et l'aura donc à Paris. En haut de Bisanne à 45 km de l'arrivée, le Français Pierre Rolland (Canondale)  attaque suivi par le Portugais  Rui Costa (Lampre), le duo s'élance dans la descente alors que la pluie commence à tomber mais dans un virage le Français glisse et se retrouve au sol, il sera le premier d'une longue liste de coureurs victimes de chute. Le Portugais s'en va donc seul vers le Bessex avec 1' d'avance, ses poursuivants se faisant reprendre un à un. Dans le groupe maillot jaune le Néerlandais Bauke Mollema (Trek), l'Italien Vincenzo Nibali et le Britannique Christopher Froome partent tour à tour à la faute, Mikaël Cherel qui s'était porté en tête du groupe avant la descente creuse l'écart et profite avec son leader Romain Bardet de la désorganisation à l'arrière pour l'amener au pied de la montée finale avec 45 secondes d'avance. L'Auvergnat s'élance alors en solitaire dans cette ascension très difficile de 10 km et à moins de 8 km de l'arrivée il reprend Costa mais celui-ci ne veut pas collaborer, il arrivera à le distancer 4 km plus loin. Derrière à une trentaine de secondes le groupe se réorganise si Mollema, 2e du général, est définitivement lâché le Maillot jaune est de retour, l'équipe Astana assure le tempo pour Aru mais une fois son dernier coéquipier écarté il n'arrive pas à partir. L'équipe Sky essaie de modérer l'allure mais Damiano Caruso pour Richie Porte (BMC) durcit le rythme. A moins de 4 km de l'arrivée l'Irlandais Dan Martin (Etixx Quick-Step) attaque  mais est repris un peu plus loin. Suite au rythme plus soutenu le Britannique Adam Yates (Orica), 3e du général, est distancé, il concédera 56'' à l'arrivée. Enfin les attaques d'Aru et  l'accélération d'Alejandro Valverde (Movistar), dont le leader Nairo Quintana est menacé par Bardet au général, décramponnent l'Australien Richie Porte  qui  perdra 1 minute sur le vainqueur du jour, car devant rien ne vient perturber la progression et la détermination de Romain Bardet qui s'en va remporter la première victoire française sur ce Tour et se hisser au passage à la 2e place du général grâce à cette superbe fin d'étape. Il gagne avec 23 secondes d'avance sur Valverde, le Sud-Africain Louis Meintjes (Lampre) et Joachim Rodriguez (Katusha) et 26 sur Quintana. Il reprend 36 secondes à Froome, plus 10 secondes de bonification sur tous ses adversaires, le grand battu est Bauke Mollema qui perd plus de 4'30 minutes. Au général Froome possède désormais 4'11 sur son dauphin Romain Bardet et 4'27 sur Quintana, Yates est 4e à 4'46 et Porte 5e à 5'17, Mollema est maintenant 10e. Demain la dernière étape alpestre offrira une dernière opportunité de bouleverser ce classement général.