Greipel comme en 2015

Parti de Chantilly direction les Champs Elysées, pour la dernière étape du 103e Tour de France le peloton s'offre  un défilé du  parc du château de Chantilly  jusqu'à Paris. Défilé durant lequel le Britannique Christopher Froome (Sky) a pu célébrer son 3e succès sur le Tour avec de la bière et du champagne. Le peloton discute et savoure cette 21e étape, seule distraction du jour avant les Champs une côte de 4e catégorie où le Tchèque Roman Kreuziger (Tinkoff-Saxo) passe en tête dans la bonne humeur devant le Colombien Nairo Quintana (Movistar) avec quelques mètres d'avance sur le peloton. Arrivé sur les Champs-Elysées l'Espagnol Joachim Rodriguez, 7e du général et dont c'est le dernier Tour,  entre en premier avant qu'un groupe de 8 hommes sorte du peloton dans la montée vers la place de l'Etoile avec notamment 3 Français Alexis Gougeard (Ag2r la mondiale), Brice Feuillu (Fortuneo Vital Concept) et Jérémy Roy (FDJ). Ils garderont jusqu'à 25 secondes d'avance et passeront quelques tours en tête avant d'être repris. Ils verront même  deux coéquipiers de Froome, Wouter Poels et Luke Rowe, revenir sur eux. Pendant ce temps alors qu'ils étaient 175 coureurs au départ de l'étape l'Allemand Tony Martin (Etixx Quick Step) abandonne, ils ne seront donc que 174 à franchir la ligne d'arrivée un record ; son coéquipier Marcel Kittel est, lui, victime d'une crevaison il payera ses efforts, pour revenir, dans le sprint. En effet c'est un sprint qui se profile même si le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) et le Belge Greg Van Avermaet tentent bien de changer la donne à 12,5 km de l'arrivée, ils seront rattrapés à l'entame du dernier tour. Les trains de sprinteurs se mettent alors en marche et  c'est la Katusha qui amène en tête son sprinteur norvégien Alexander Kristoff (Katusha) dans la dernière ligne droite. Alors qu'à l'arrière le Français Bryan Coquard (Direct Energie) est victime d'une crevaison et ne fera pas le sprint, à l'avant Kristoff lance celui-ci devant André Greipel (Lotto Soudal) mais l'Allemand qui n'a pas gagné sur ce Tour dépasse le Norvégien et le maillot vert Peter Sagan ne le remontera pas. Greipel s'impose devant le Slovaque et le Norvégien, son 11e succès sur le Tour. La grande boucle se termine donc par une victoire allemande sur les Champs. S'ensuit  le traditionnel podium protocolaire où le Maillot Vert est remporté par  le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), champion du monde,  qui est aussi le Super combatif de ce Tour ayant animé de nombreuses étapes  et remporté  3 victoires, le Maillot a pois revient à son coéquipier le Polonais Rafal Majka qui l'avait déjà gagné en 2014 ; le Maillot blanc du meilleur jeune termine sur les épaules du Britannique Adam Yates qui fut longtemps sur le podium et finit 4e du général. La meilleure équipe est l'équipe espagnole Movistar du  Colombien Nairo Quintana et  de l'Espagnol Alejandro Valverde, 6e au général, mais aussi du vainqueur d'hier Ion Izaguirre, du  Colombien Winner Anacona, des Espagnols Imanol Erviti et Daniel Moreno et du Portugais Nelson Oliveira. Au général pas de changements le Britannique Christopher Froome (Sky)  a savouré sa victoire en fermant la marche avec ses coéquipiers. Il monte sur le podium accompagné du Français Romain Bardet (Ag2r), 2e du Tour  et vainqueur d'étape, et du Colombien Nairo Quintana (Movistar) 3e, dans son discours de remerciements le Britannique rendra hommage à la France alors qu'il remporte son 3e Tour après 2013 et 2015 avec 2 victoires d'étape. L'an prochain le Tour a rendez-vous en Allemagne où il s'élancera de Düsseldorf.

Classement Général :

1. Christopher Froome (Sky) Grande-Bretagne

2. Romain Bardet (Ag2r la mondiale) France

3. Nairo Quintana (Movistar) Colombie

4. Adam Yates (Orica) Grande-Bretagne

5. Richie Porte (BMC) Australie

6. Alejandro Valverde (Movistar) Espagne

7.Joachim Rodriguez (Katusha) Espagne

8. Louis Meintjes (Lampre) Afrique du Sud

9.Dan Martin (Etixx Quick Step) Irlande

10. Roman Kreuziger (Tinkoff-Saxo) République Tchèque