A chacun sa médaille d'argent

Vendredi la journée était chargée en finale pour les Français si certains ont été cherchés l'or comme Jérémy Azou, Pierre Houin, Emilie Andéol et Teddy Riner d'autres ont dû se contenter de l'argent comme Jean-Charles Valladont en tir à l'arc individuel, qui était opposé en finale au Sud-Coréen Ku Bon-chan, déjà médaillé d'or par équipe. Après s'être défait du Hollandais Sjef Van den Berg en demi, le Français, pas forcément attendu, se retrouve donc en finale face au Coréen. Celui-ci  domine le match mais le Français le pousse dans un quatrième set, où il râte malheureusement ses dernières flèches, le Sud-Coréen alors s'impose 7-3. L'Américain Brady Ellison complète le podium. Malgré cette défaite, c'est la première médaille française en individuel au tir à l'arc depuis 24 ans et le titre de Sébastien Flute en 1992 à Barcelone.

Un peu plus tard, c'est au tour de l'équipe masculine de fleuret de jouer le titre olympique face à la Russie, vice-championne du monde en titre. Erwann Le Péchoux, Jérémy Cadot, Enzo Lefort et Jean-Paul Tony Elissey étaient déjà contents d'être arrivés en finale après avoir sorti avec 15 touches d'avance, les n°1 Italiens champions du monde en titre qui comptait parmi eux le nouveau champion olympique Daniele Garozzo. Mais les Français qui n'avaient rien à perdre n'ont pas réussi à tenir malgré une avance de 9 touches après 5 duels. Dans l'avant-dernier duel le remplaçant Jean-Paul Tony Helissey perd l'avance que la France avait acquise, face au champion d'Europe Artur Akhmatjhuin. La Russie revient à 37-37 juste avant le dernier duel où Erwann Le Péchoux ne peut rien faire face à Aleksey Cheremisinov. Les Russes s'imposent au final 45-41 après ce renversement de situation, les Français sont vice-champions olympiques et effacent le zéro pointé de Londres, les Etats-Unis vainqueurs en petite finale de l'Italie complètent le podium.

Pour un centième, c'est ce qui aura manqué à Florent Manaudou pour conserver son titre sur 50 m nage libre. Il avait tout le poids de la natation française sur ses épaules pour sauver le bilan de cette semaine décevante. Mais dans une course où tout le monde a sa chance, il l'avait prouvé il y a 4 ans en créant la surprise, le nageur de Marseille prend un moins bon départ que ses adversaires et doit s'employer pour être devant, mais à la touche l'Américain Anthony Ervin, 35 ans et champion olympique à Sydney,  lui passe devant. Manaudou perd ainsi son titre pour un centième, il était  déçu de sa performance alors qu'il est champion du monde et était le grand favori de cette finale. Il termine donc 2e en 21'' 41 devant l'autre Américain Nathan Adrian, 21''49, qui a lui perdu son titre sur 100 m un peu plus tôt cette semaine. Anthony Ervin réalise un chrono de 21''40. La natation française finit sa semaine sur un maigre bilan avec seulement deux médailles d'argent loin des des 7 médailles dont 4 titres de Londres.

Cependant pour la France cette journée a été fructueuse avec 6 médailles dont 3 titres ce qui place la France en 9e position au classement des médailles, elle en compte 17 dont 5 d'or.