Une première depuis 1988 

Séoul, 1988, c'est la dernière année où la France avait été représentée au pistolet à 25 m tir rapide. Pour son retour elle se pare d'argent avec son tireur de 20 ans,  Jean Quiquampoix, qui s'est classé 2e derrière l'Allemand Christian Reitz mais devant le Chinois Li Yuehong. Troisième des qualifications, il accède à la finale où après un début difficile, 6e après le premier tir avec un 2 sur 5, il grimpe dans le classement passant devant le Cubain Leuris Pupo, champion olympique, puis devant le Chinois Zhang Fusheng, n°1 mondial, pour se retrouver dans les 3 derniers afin de jouer le titre. Si l'Allemand prend de l'avance, le Français et le Chinois sont ex-aequo, ils se départagent donc sur un ultime tir mais il faut attendre le 3e tir de la mort subite pour que le Français l'emporte avec un sans-faute alors que le Chinois ne fait que 3. Assuré d'être médaillé d'argent au minimum, il joue l'or face à l'Allemand mais celui-ci a trop d'avance et son sans-faute dès le premier tir lui assure le titre, le Français se contente donc de l'argent pour ses premiers Jeux.