Mekhissi récupère le bronze quand Parker fait ses adieux aux Jeux et aux Bleus

Après avoir porté réclamation pour une faute du Kenyan Ezekiel Kemboi, 3e juste devant lui, lors du passage d'une rivière sur le 3000 m steeple, Mahiedine Mekhissi, 2e à Pékin et à Londres, a obtenu le bronze. Dans une course dominée par l'autre Kenyan Conselus Kipruto ; qui est parti sur un rythme soutenu et a battu le record olympique en 8'03''28 ; le Français n'arrive pas à suivre et finit à 8 secondes du vainqueur en 4e position. Mais après réclamation, il obtient gain de cause au détriment de Kemboi. L'Américain Evan Jager finit, lui, 2e derrière le Kenyan. Sur 200m il n'y a pas eu de contestation possible, la Jamaïcaine Elaine Thompson signe le doublé après sa victoire sur le 100 m. Elle mène la course du début à la fin. Même si elle doit s'employer dans la dernière ligne droite avec le retour de la Néerlandaise Dafne Schippers, elle s'impose avec 10 centièmes d'avance en 21''88. L'Américaine Tori Bowie complète le podium en 22''15.

Mais hier fut surtout marqué par la fin d'une génération, lors des quarts en basket Tony Parker a joué son dernier match en bleu en s'inclinant face à l'Espagne. C'était aussi le dernier match de Florent Piétrus et Mickaël Gelabale. Face à une équipe d'Espagne pourtant 2e de leur groupe la bande à Parker n'a rien pu faire, menée dans tous les quarts-temps, elle perd le contact dès le 2e  et doit courir après le score, menée de 13 points à la pause 43-30. Les tirs à 3 points réussis par Nikola Mirotic, meilleur marqueur avec 23 points, contrastent avec les échecs français. Les Bleus de Parker qui rêvaient d'une médaille olympique, la seule qui leur manque, sont éliminés en quart après une cinglante défaite 92 à 67. Il y avait de l'émotion sur le terrain après le match marquant la fin de carrière de trois grands joueurs français qui ont marqué leur génération et espéraient une meilleure conclusion. L'Espagne, quant à elle, retrouvera les Etats-Unis en demi, tombeurs de l'Argentine.