Kévin Mayer en argent, Christophe Lemaître : un podium au millième

Cette nuit l'athlétisme français a brillé sur la piste du Maracana. Après la victoire des handballeuses françaises et la défaite des basketteuses en demi, Kévin Mayer, auteur d'un décathlon quasi parfait, a été cherché l'argent derrière l'intouchable Américain, Ashton Eaton, champion olympique en titre. Après une première journée bien négociée où il bat son record en 100 m, au lancer du poids et en 400m, il se classe 3e derrière Eaton et le Canadien, Damian Warner. Il réalise ensuite une deuxième journée de folie, où  il passe devant le Canadien après le lancer du disque puis creuse l'écart en saut à la perche où il efface 5'40, nouveau record pour lui. Après un bon lancer du javelot, il aurait peut-être eu l'occasion de revenir sur l'Américain mais cela voulait dire mettre 6 secondes à celui-ci aux 1500 mètres. Mais dans cette épreuve, il assure sa médaille d'argent en finissant 6e quand Eaton va chercher son 2e titre en terminant 4e. Kévin Mayer, médaille d'argent du décathlon, bat par la même occasion son record de France avec 8834 points, à 59 points de l'Américain. C'est le premier décathlonien français à monter sur un podium olympique depuis Ignace Heinrich en 1948.

Enfin pour clôturer la nuit en beauté, la finale du 200 m est venue consacrer une nouvelle fois le Jamaïcain Usain Bolt. Présent aussi dans cette finale le Français Christophe Lemaître, placé au couloir 7 juste devant Usain Bolt.  En retard dans le virage, il s'arrache dans la dernière ligne droite où il dépasse l'Américain LaShawn Merritt pour se jeter sur la ligne et finir dans le même temps que le Britannique Adam Gemili en 20''12 et devant le Néerlandais Churandy Martina. Ils sont départagés à la photo finish, qui est en faveur du Français. Lemaître remporte sa première médaille olympique, lui qui avait fini 6e à Londres, il est le premier sprinteur Français, médaillé aux JO en individuel depuis 1960 et Abdoulaye Seye. Devant, la foudre a de nouveau illuminée le stade Maracana. Usain Bolt entre encore un peu plus dans la légende en réalisant après son triplé sur 100 m, un triplé sur 200 m. Le Jamaïcain semble-t-il déçu par son temps à l'arrivée a été  sans concurrence dans cette course,  reléguant le Candaien André De Grasse 2e à 24 centièmes, un fossé quand la 3e place se joue au millième. Il est le seul de la finale à descendre sous les 20 secondes en 19''78. Il reste maintenant une course à Bolt pour clôturer ses Jeux en apothéose avec le relais 4x100 où la France ne s'alignera pas, éliminée dès les séries.