Entame idéale pour les Bleus

La France n'a pas manqué son entrée dans son Mondial. Hier, à Paris face au Brésil, qu'elle avait battu en quart aux Jeux de Rio, elle s'est imposée largement 31-16, après un match dominé de bout en bout.  Après l'ouverture du score de Cédric Sorhaindo, Thierry Omeyer, auteur de 14 arrêts en première mi-temps, enchaînait les parades et permettait plusieurs contres. Après 10 minutes où le score oscillait entre plus 2 et plus 3, les Bleus prenaient 4 buts d'avance grâce à Sorhaindo puis creusaient l'écart progressivement. Avec une défense efficace et les arrêts d'Omeyer, les Tricolores menaient 12-5 à la 20e puis 15-6 à 5 minutes de la pause après un nouveau but de Valentin Porte, meilleur marqueur du match avec 6 buts. Celui-ci permettait ensuite à la France de mener 17-7 à la mi-temps. Après la pause, les entraîneurs français faisaient tourner l'effectif et la France repartait à l'attaque, jamais inquiétée par les Brésiliens, qui ne marquaient pas pendant 10 minutes. C'est Fabio Chiuffa qui relançait son équipe 20-8 à la 37e après un tir de loin dans la cage française vide. Vincent Gérard rentré à la place d'Omeyer à la pause, assurait dans le buts avec 9 arrêts au total. A 15 minutes du terme les Bleus atteignaient 15 buts d'avance, 25-10, les Brésiliens  trouvant peu d'intervalles dans la défense française. Dans le dernier quart d'heure, les Français géraient leur avance et Gérard s'offrait même  le dernier but de la rencontre avec un tir dans une cage brésilienne vide. La France prend ainsi la tête de son groupe avec cette victoire d'entrée, avant de rencontrer le Japon vendredi, qui a perdu son premier match face à la Russie.