Premier grand Tour pour Dumoulin

Dimanche à Milan se terminait la 100e édition du Giro. Au terme d'un dernier contre-la-montre de 29,3 km, c'est le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) qui a remporté son premier grand Tour en se classant 2e derrière son compatriote Jos Van Emden qui s'est ajdugé sa première étape sur un Giro. Dans un Tour d'Italie animé, le Néerlandais s'est imposé grâce aux secondes reprises dans le contre-la-montre, 4e le matin même suite au temps concédé la veille, il est repassé devant tous ses adversaires. En effet ils étaient encore 4, se tenant en moins d'un minute à pouvoir viser la victoire finale avant ce chrono.  3e au départ le Français Thibaut Pinot (FDJ), victorieux la veille où il avait repris un peu de temps sur Dumoulin, et qui avait fait du podium son objectif se retrouve finalement au pied à 1'17 de Dumoulin et à 37 secondes de la troisième marche occupée par Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida). L'Italien, vainqueur sortant et auteur d'un bon chrono n'a rien pu faire face à Dumoulin malgré le temps récupéré la veille. Il échoue également à 9 secondes de Nairo Quintana (Movistar). Le Colombien, qui avait récupéré le maillot rose de leader après la 19e étape, n'a pu le conserver  en finissant à 1'24 du Néerlandais alors qu'il n'avait que 53 secondes d'avance avant l'ultime contre-la-montre. Tom Dumoulin, déjà vainqueur d'étapes sur les grands Tours avait fait de la victoire finale sur le Giro un objectif. Spécialiste du contre-la-montre il s'adjugeait celui de la 10e étape en  s'emparant du même coup du Maillot rose de leader porté par Quintana et en reléguant celui-ci à 2'23. Quelques jours plus tard il récidivait au sommet d'Oropa et remporter la 14e étape. Résistant aux attaques de ses adversaires, il avait perdu du temps lors des deux dernières étapes de montagne, mais malgré les attaques il n'avait pas concédé trop de temps et restait dimanche dans la course pour la victoire. Favori du contre-la-montre où il finit 2e il a néanmoins déjoué les pronostics pour remporter cette 100e édition. De leur côté les Français repartent du Giro avec 2 victoires celle de Thibaut Pinot à Asiago et celle de Pierre Rolland (Canondale) à Canazei lors de la 17e étape, mieux que les Italiens qui doivent se contenter d'une seule victoire, celle de Nibali à Bormio. Quintana quant à lui a remporté une étape mais c'est un autre Colombien Fernando Gaviria (Quick step floors) qui a brillé en remportant 4 étapes au sprint et en s'adjugeant le classement par points. Vainqueur vendredi, Mikel Landa (Sky) remporte le classement de la montagne et Bob Jungels (Quick step floors), 8e du général, celui du meilleur jeune. Tom Dumoulin devient lui le premier Néerlandais a remporté le Tour d'Italie