Bardet et Aru ont déstabilisé Froome

Il a fallu attendre les 300 derniers mètres de l'étape entre Pau et Peyragudes pour voir des attaques dans le Groupe Maillot Jaune, et voir le leader du classement général Christopher Froome (Sky) perdre du temps sur ses principaux adversaires. Dans le mur final avec des passages à plus de 16% le Britannique a perdu 22 secondes, alors que l'Italien Fabio Aru (Astana) lançait le sprint en montée il était dépassé par le Français Romain Bardet (Ag2r) à moins de 100 m de la ligne, ce dernier résistait et remportait l'étape, il reprenait aussi 32 secondes à Froome et 8 à Aru. L'Italien quant à lui, en finissant 3e à 2 secondes de Bardet, endosse le maillot jaune avec 6 secondes d'avance sur Froome. Pourtant l'équipe du Britannique avait roulé toute la journée, contrôlant l'écart avec l'échappée de 12 coureurs dans laquelle s'était glissé le maillot vert Marcel Kittel (Quick step floors) et l'Australien Michael Matthews (Sunweb) pour faire le sprint intermédiaire. N'ayant jamais plus de 6'30 d'avance, l'échappée explosait dans le Port de Ballès où le Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal) et le Britannique Stephen Cummings (Dimension Data) partaient  à 5 km du sommet. Alors que dans le peloton le Danois Jakob Fuglsang (Astana) 5e du général était distancé suite à sa chute d'hier qui lui a valu 2 mini fractures, à l'avant Cummings s'en allait en solitaire à 3 km du sommet. Warren Barguil (Sunweb) qui défendait son maillot à pois tentait une première fois de sortir du peloton suivi par l'Espagnol Alberto Contador (Trek) mais le train de la Sky les empêchait de prendre du champ, à moins de 500 m du sommet le Français retentait sa chance et passait en 4e position confortant son maillot. Les coureurs ne prenaient pas trop de risques dans la descente et Cummings arrivait au pied de Peyresourde avec 2 minutes d'avance sur le groupe maillot jaune toujours emmené par les coéquipiers de Froome. Alors que Nairo Quinatana était lâché dès le pied de l'ascension, Cummings résistait jusqu'à 3,5 km du sommet où il était repris par le peloton et élu le plus combatif du jour, à 300 m du sommet Contador était distancé et Froome était en bonne position pour l'emporter avec toujours 2 coéquipiers. Mais alors qu'il était emmené par Mikel Landa, il était attaqué par George Bennett à 500 m de la ligne avant qu'Aru ne lance le sprint pour la victoire à 200 m, Froome était alors décramponné et l'Italien butait dans le mur et voyait  Bardet revenir sur lui pour gagner sa 3e victoire sur un Tour de France, après avoir échoué dimanche à Chambéry repris à 2 km de l'arrivée. Il devance ainsi le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale) et Aru, au général Aru devance Froome de 6 secondes et endosse pour la première fois de sa carrière le Maillot jaune, Bardet est 3e à 25 secondes de l'Italien, Uran est 4e à 55 secondes et l'Irlandais Dan Martin (Quick step floors) 5e à 1'41. Demain il n'y a pas d'arrivée au sommet mais 3 cols de première catégorie avec des descentes qui pourraient venir bousculer le classement général.