La surprise Pierre-Ambroise Bosse

Alors qu'il avait fini 4e des Jeux Olympiques l'an passé, Pierre Ambroise Bosse a créé la surprise hier soir lors de la finale du 800 m des Mondiaux à Londres en remportant le titre devant le Polonais Adam Kszczot, double champion d'Europe. Arrivé à Londres après un début de saison marqué par les blessures, le Français, habitué des finales depuis 4 ans, dynamitait la course à 300 m de l'arrivée. Il surprenait ses adversaires en accélérant assez loin de la ligne puis résistait au retour du Kenyan Kipyegon Bett et surtout du Polonais Kzczot, favori de la finale qui revenait sur lui dans la dernière ligne droite. Il termine les deux tours de piste en 1'44''67 et devient champion du monde pour la première fois. C'est la 11e médaille d'or dans un championnat du monde pour la France et la première en 800m.

Renaud Lavillenie, une nouvelle fois en bronze 

Présent pour encourager son compatriote Bosse, lors de sa dernière ligne droite, le Français Renaud Lavillenie alors en plein concours de la perche termine finalement 3e et manque une nouvelle fois le titre de champion du monde. Après un début de saison difficile dominé par l'Américain Sam Kendricks, meilleur performeur de la saison avec 6 mètres le Français s'arrachait à 5'89, battant sa meilleure performance de la saison, lors de son dernier essai pour continuer le concours alors qu'il avait raté 5'82 puis fait l'impasse. Troisième au moment d'attaquer la barre à 5'95 puisque ses adversaires l'Américain Kendricks et le Polonais Piotr Lisek avait passé leur barre à 5'89 au premier essai, il manquait de peu ses deux premières tentatives à 5'95 tout comme ses adversaires. Lors du dernier essai, s'élançant en dernier il voyait d'abord le Polonais échouait puis l'Américain effaçait 5'95, après quelques minutes de réflexion, il décidait de jouer son dernier essai à 6'01, prochaine barre. S'il manquait celle-ci il était 3e sinon il pouvait devenir champion du monde, après l'échec de Kendricks au premier essai, Lavillenie s'élançait mais échouait à effacer la barre. Il finit donc 3e pour la 4e fois derrière l'Américain, qui remporte son premier titre de champion du monde après sa troisième place aux JO de Rio, et le Polonais, 3e des derniers mondiaux.

Ces deux médailles ont permis d'ouvrir le compteur de la France qui est désormais 6e au classement.