Jonathan Hivert crée la surprise

Après Arnaud Démare dimanche, un autre Français s'est imposé au terme de la plus longue étape de Paris-Nice, le Français Jonathan Hivert (Direct Energie) a surpris le peloton avec Luis Leon Sanchez (Astana) et Rémi Digregorio (Delko Marseille) et a été l'emporté. Une première échappée partie dès le premier kilomètre et composée du Sud-africain Jay Thomson (Dimension Data), du Français Fabien Grellier (Direct Energie) et du PolonaisPrzemyslaw Kasperkiewicz (Delko Marseille) avait animé la première partie de course en comptant plus de 7 minutes d'avance. A 67 km de l'arrivée Grellier attaquait  dans la côte des Boulards et partait seul, il avait alors 3'50 d'avance mais l'écart se réduisait au fil des kilomètres et l'échappée en solitaire prenait fin à 36 km de l'arrivée. Après un premier passage sur la ligne Julian Alaphilippe (Quick step) attaquait dans la côte des Charbonnières et faisait exploser le peloton, il était rejoint par le Belge Tim Wellens (Lotto Soudal) puis par le Danois Jacob Fuglsang (Astana) au sommet de la côte. Alors que derrière Arnaud Démare (FDJ) le maillot jaune était en difficultés, à l'avant le Français Lilian Calmejane (Direct Energie) et l'Espagnol Ion Izagirre (Bahrain Merida) faisait la jonction, pas loin derrière un groupe se rapprochait. Après avoir dynamité le peloton Alaphilippe n'arrivait pas à ce que ses compagnons d'échappée collabore. Il ne suivait pas  Fuglsang qui  partait d'abord seul avant d'être rejoint par Jonathan Hivert revenu avec d'autres sur l'avant de la course peu avant la borne des 20 kilomètres. Le duo était repris et avant le sprint intermédiaire Rémi DiGregorio accélérait suivi par Hivert et Sanchez. Le trio prenait rapidement quelques secondes d'avance. A 5 km de la ligne il possédait une minute d'avance sur leurs poursuivants. Dans les deux derniers kilomètres Di Grégorio tentait à deux reprises de partir mais au final c'est Hivert qui s'imposait en lançant le sprint. Sanchez finit 2e et DiGregorio 3e, Arnaud Démare réglait le sprint du peloton reformé mais qui arrivait avec 39 secondes de retard sur le vainqueur, c'est donc l'Espagnol Sanchez qui s'empare du maillot jaune avant le contre-la-montre de demain. Jonathn Hivert signe quant à lui la plus belle victoire de sa carrière à Châtel-en-Guyon.