Cousin surprend les sprinteurs

Alors que cela devait être la dernière occasion pour les sprinteurs de s'illustrer Jérôme Cousin (Direct Energie) a été s'imposer à Sisteron au terme d'une longue échappée. Parti dès le kilomètre 10 avec son compatriote Nicolas Edet (Cofidis), ils étaient rejoints par le Français Julien El Fares (Delko) puis par  l'Allemand Nils Politt (Katusha). Elle prenait du temps mais l'équipe du Maillot Jaune, Luis Leon Sanchez (Astana), contrôlait l'écart. L'échappée passait d'abord la première difficulté du jour où le futur vainqueur passait en tête avant de rejoindre le col de 1ère catégorie Lagarde d'Apt. Dans cette montée le quatuor augmentait son avance, alors que Cousin passait à nouveau en tête dans le peloton plusieurs sprinteurs étaient en difficultés. Dans la descente l'échappée comptait 5'15 d'avance mais de retour sur le plat, l'écart descendait un peu. A 50 km de l'arrivée après l'avant-dernière difficulté du jour, le peloton était scindé en deux alors que devant l'échappée avait encore plus de 4 minutes d'avance. Le peloton regroupé, l'écart descendait à 3'30 à 30 km de la ligne, l'échappée ne possédait, même, plus que deux minutes au premier passage sur la ligne. Sentant le retour du peloton, Politt attaquait avant la côte de la Marquise à 16 km de l'arrivée, il était rejoint dans l'ascension par Cousin. Un duo se formait à l'avant et à l'arrière l'équipe Sky durcissait le ton dans la montée, sans effets. A 10 km de l'arrivée, le duo ne comptait plus qu'une minute d'avance mais les équipes de sprinteurs avaient du mal à s'organiser. L'Allemand faisait le plus gros du travail à l'avant et voyait l'écart diminuait 40 secondes à 5 km. Il attaquait à moins de 2 km pour distancer  Cousin qui ne prenait presque aucun relais, mais celui-ci arrivait à suivre. Sous la flamme rouge, le peloton revenait à 15 secondes mais une chute venait désorganiser la poursuite, Politt lançait le sprint mais fatigué par tous ses efforts ne pouvait résister au sprint de Cousin qui l'emportait. Il s'agit de la 2e victoire pour l'équipe Direct Energie, Luis Leon Sanchez reste leader du général.