Jungels s'offre la doyenne

Après la victoire de Julian Alaphilippe mercredi sur le Flèche Wallonne un autre coureur de l'équipe belge Quick step floors s'est imposé en solitaire dimanche sur Liège-Bastogne-Liège, le Luxembourgeois Bob Jungels. Parti à 20 km de l'arrivée Jungels a résisté au retour des autres favoris et l'a emporté avec 37 secondes d'avance sur le Canadien Michael Woods (Education First-Drapac) et le Français Romain Bardet (Ag2r). L'échappée partie dans la première heure de course et composée de 9 membres, les Belges Loic Vliegen (Lotto Soudal), Jérôme Baugnies (Wanty) et  Antoine Warnier (Aqua protect), l'Italien Mathias Van Gompel (Sport Vlaanderen), les Français Florian Vachon (Fortuneo), Paul Ourselin (Direct Energie) et Anthony Perez (Cofidis), le Britannique Mark Christian (Aqua Blue) et  le Danois Casper Pedersen (Aqua blue), n'a pas pu résister au retour des favoris. Elle a possédé  jusqu'à 6 minutes d'avance mais derrière les équipes UAE Emirates et Movistar contrôlaient l'écart. Et dès la côte de Pont l'échappée perdait des éléments, à plus de 80 km Pedersen tentait de partir en solitaire avant d'être repris à la fin de la côte de la Ferme Libert. Il était ensuite distancé tout comme Vachon. Il n'y avait alors plus que 5 coureurs en tête avec 3'10 d'avance. L'écart continuait de baisser et dans la côte de la Redoute, Baugnies laissait ses compagnons pour partir seul. Mais à 30 km de l'arrivée il n'avait plus qu'une minute d'avance alors que derrière les équipes des favoris accéléraient. Il était repris 5 km plus tard. Dans la côte de la Roche-aux-faucons, l'équipe Quick step floors durcissait le rythme et le Belge Philippe Gilbert (Quick step floors) attaquait, contré par le Colombien Sergio Henao (Sky). Puis c'était au tour de Jungels d'attaquer, il prenait rapidement une vingtaine de secondes. Malgré plusieurs tentatives pour rejoindre l'homme de tête, personne ne reviendra. A 6 km de l'arrivée, Jelle Vanendert (Lotto soudal) tentait un retour alors que Jungels possédait 50 secondes d'avance, il était repris par une contre-attaque partie à 2,5 km  de la ligne et  formée par Bardet et Woods. Ces derniers se jouaient les deux places restantes sur le podium car devant Jungels s'imposait et amenait à l'équipe Quick step floors un nouveau monument. Alaphilippe tentait bien d'aller chercher la troisième place mais était devancé par Bardet. Il finit 4e, Bardet finit 3e derrière le Canadien. Cette victoire marque la fin des Classiques de printemps avec 4 vainqueurs différents sur les 4 monuments, une première pour chacun, l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) sur Milan-San Remo, le Néerlandais Niki Terpstra (Quick step floors) sur le Tour des Flandres , le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) sur Paris-Roubaix  et donc Bob Jungels sur Liège-Bastogne-Liège.