Gaviria endosse le premier maillot jaune

Partie de Vendée, la première étape du Tour de France 2018 reliait Noirmoutier-en-l'Ile et Fontenay-le-Comte, au terme des 201 kilomètres de course c'est le sprinteur colombien Fernando Gaviria (Quick-step floors) qui s'est imposé. Prévue pour un sprinteur, un trio prenait néanmoins la tête de la course dès le départ donné par le directeur de course. Il était composé des Français Kévin Ledanois (Fortuneo), Jérôme Cousin (Direct Energie) et Yoann Offredo (Wanty Groupe Gobert). Le peloton laissait d'abord partir les échappés avec au maximum 4 minutes d'avance mais après 25 km de course les équipes de sprinteurs s'organisaient pour stabiliser l'écart en-dessous des quatre minutes. Il  baissait ensuite rapidement en-dessous des 3 minutes, il y avait peu de mouvements, même si une chute de l'Américain Lawson Craddock (Education First) survenait au ravitaillement. Après un sprint intermédiaire remporté par Cousin, le trio de tête ne comptait plus que 2'10 d'avance à 60 km de l'arrivée avant que celui-ci ne tombe à 1'10 à 35 km. Les échappés atteignaient la Côte de Dix située à 28 km de l'arrivée où Ledanois passait en tête devant Cousin, il prenait ainsi le maillot à pois. Le sommet passé Offredo partait en contre uniquement suivi par Cousin, le duo ne comptait alors plus  que 30 secondes d'avance alors que Ledanois se relevait. A 16 km de l'arrivée le Belge Oliver Naesen (Ag2r la mondiale) sortait du peloton à l'approche du point bonus, il y passait en 3e position derrière Cousin et Offredo, ceux-ci ne comptaient plus que quelques secondes d'avance. Mais une chute à 11 km de l'arrivée venait perturber le peloton, alors que l'échappée était reprise et Offredo désigné plus combatif, plusieurs coureurs allaient au sol dont le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), prétendant à la victoire.  Deux kilomètres plus tard le Colombien Egan Bernal (Sky) chutait puis c'était au tour de son leader le Britannique Christopher Froome de se retrouver à terre à 5 km de l'arrivée. Alors qu'à l'avant les équipes de sprinteurs roulaient et se mettaient en place, un deuxième peloton s'était formé à l'arrière avec les différents coureurs pris dans les chutes parmi eux, Froome, l'Australien Richie Porte (BMC) ou encore le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott). Le Colombien Nairo Quintana (Movistar) était quant à lui victime d'un ennui mécanique à moins de 4 km de la ligne. Dans le dernier kilomètre l'équipe Quick-step emmenait Gaviria, ce dernier lançait le sprint, le Slovaque Peter Sagan et l'Allemand Marcel Kittel ne pouvaient le remonter. Ils finissent 2e et 3e, Gaviria est le premier Colombien à s'emparer du maillot jaune depuis Victor Hugo Pena en 2003. Au classement général plusieurs favoris ont déjà perdu du temps, arrivés à 1'01 du vainqueur Froome, Yates et Porte perdent 51 secondes sur le Français Romain Bardet (Ag2r la mondiale), le Colombien Rigoberto Uran (Education First), l'Espagnol Mikel Landa (Movistar) ou encore l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain Merida). Quintana arrivé 1'25 après Gaviria perd 1'15 sur ses adversaires. Demain les coureurs prendront la route pour une nouvelle étape de plat vers La Roche-sur-Yon.