Groenewegen surprend Gaviria

A Chartres, un sprint massif était prévisible et  après les 3 premiers sprints, le Colombien Fernando Gaviria (Quick-step) était attendu, mais c'est le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto Jumbo), vainqueur sur les Champs Elysées l'an passé qui s'est imposé. Dans l'étape la plus longue du Tour, 231 km, un seul homme tentait de partir en échappée le Français Yoann Offredo (Wanty), parti au kilomètre 33. Il comptait jusqu'à 9 minutes d'avance. Cependant à 100 km de l'arrivée l'équipe Ag2r aidée par l'équipe Trek tentait une bordure. Seul l'Irlandais Dan Martin, vainqueur hier, était piégé parmi les favoris. Le peloton scindé en trois se reformait après quelques kilomètres puisque les équipes coupaient leurs efforts. L'écart qui avait déjà fortement baissé faisait qu'Offredo était repris à 90 km de l'arrivée. Un autre Français tentait alors sa chance Laurent Pichon (Fortuneo) à 84 km de l'arrivée, il comptait jusqu'à 2'15 d'avance mais était lui aussi repris à 38 km de la ligne. Plus personne à l'avant, le peloton roulait à un rythme peu élevé, seul le point bonus permettait au maillot jaune Greg Van Avermaet de récupérer 3 secondes. La fin d'étape était peu animée jusqu'à 8 kilomètres de l'arrivée où les équipes de sprinteurs se mettaient en place. Passé un virage dangereux à 2 km de la ligne, le peloton se dirigeait vers un sprint massif. Celui-ci était lancé par Gaviria, mais Groenewegen remontait le Colombien pour aller s'imposer largement devant celui-ci et le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Demain un nouveau sprint est attendu à Amiens avant l'étape des pavés dimanche.