L'Alpe d'Huez pour le maillot jaune

Vainqueur hier sans le maillot, le Britannique Geraint Thomas (Sky) s'est imposé aujourd'hui avec dans une sorte de sprint en haut de l'Alpe d'Huez. Pourtant un homme a bien failli réussir l'exploit du jour en partant à plus de 70 km de l'arrivée mais il aura manqué moins de 4 kilomètres au Néerlandais Steven Kruijswijk (Lotto Jumbo) pour s'imposer. Parti dans une échappée qui se formait dans le Col de la Madeleine, le Néerlandais 6e au général se retrouvait avec une trentaine de coureurs à l'avant dont les Espagnols Alejandro Valverde (Movistar) et Mikel Nieve (Mitchelton Scott), les Français Julian Alaphilippe (Quick step), Warren Barguil (Fortuneo), Pierre Rolland (Education First) ou encore le Polonais Rafal Majka (Bora-Hansgrohe). Alaphilippe passait en tête au sommet pour consolider son maillot. Puis juste avant les lacets de Montvernier Rolland partait seul, il passait avec 3'40 d'avance au sommet puis 4 minutes d'avance à 85 km de l'arrivée. Au pied de la Croix de Fer il était rejoint par Valverde, Kruijswijk et Barguil puis par 7 autres coureurs dont Majka et le Russe Ilnur Zakarin (Katusha). Avec seulement 4 minutes d'avance Kruiswijk attaquait à 18 km du sommet, il creusait l'écart sur ses poursuivants et le peloton. Dans ce dernier les équipes Movistar et Ag2r mettaient des hommes à rouler alors que le Néerlandais passait avec 6 minutes d'avance au sommet. Mais dans la descente où le peloton était mené par l'équipe Sky il perdait du temps, il arrivait au pied de l'Alpe d'Huez avec 4'20 d'avance. Le tempo de la Sky au pied de la montée faisait lâcher plusieurs coureurs. A 10 km de l'arrivée  l'Irlandais Dan Martin (UAE Emirates) était distancé, à 9 km l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) attaquait  mais leColombien Egan Bernal qui faisait le rythme ne s'affolait pas, il revenait ensuite sur son compatriote Nairo Quintana (Movistar) qui avait lui aussi attaqué. Alors que l'écart continuait de fondre l'Espagnol Mikel Landa (Movistar) attaquait suivi par le Français Romain Bardet qui contrait à moins de 7 km, Quintana était distancé. Thomas revenait sur Bardet avant que Christopher Froome n'accélère et reprenne  Kruiswijk, nommé plus combatif,  à un peu moins de 4 km de l'arrivée, Nibali était lui victime d'une chute.  Le Britannique était néanmoins repris par le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) qui rentrait sur lui avec Thomas et Bardet. Alors que Landa revenait aussi, Bardet attaquait à 2,5 km de la ligne mais Froome revenait. Les quatre hommes se regardaient et Landa les reprenait une nouvelle fois. Ils arrivaient à 5 pour se jouer la victoire, mais Thomas était le plus fort et s'imposait devant Dumoulin et Bardet. Nibali arrivait avec le Slovène Primoz Roglic (Lotto Jumbo) à 13 secondes. Au classement général, le Britannique renforce son maillot jaune, il a désormais 1'39 sur son coéquipier et 1'50 sur Dumoulin, Bardet remonte à la 6e place à 3'07. Cette étape marque la fin des étapes alpestres où plusieurs sprinteurs ont abandonné ainsi que le Colombien Rigoberto Uran (Education First), demain direction Valence avec une étape de transition.