Quintana à l'attaque

Huitième avant cette étape atypique menant à Saint-Lary-Soulan col du Portet, le Colombien Nairo Quintana (Movistar) a attaqué au pied de la dernière montée pour s'imposer au terme de 65 kilomètres. Pour cette étape assez courte, le départ était donné directement avec les premiers du classement général placés sur une grille de départ. Si rien ne se passait du côté des leaders, le Français Lilian Calmejane (Direct Energie) était à l'attaque dès le début, dans son sillon plusieurs coureurs tentaient de se glisser dans l'échappée. Un coureur se retrouvait rapidement à l'avant l'Estonien Tanel Kangert (Astana). Alors qu'à l'arrière il y avait déjà plusieurs coureurs distancés un groupe de contre se formait avec 19 coureurs dont l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) et le Polonais Rafal Majka (Bora Hansgrohe) rejoint par un quatuor avec le maillot à pois le Français Julian Alaphilippe ) à 10 km du sommet du col de Peyragudes. Devant Kangert était rejoint par le Français Nicolas Edet (Cofidis) et possédait 17 secondes d'avance sur ses poursuivants, ceux-ci  bataillaient pour revenir sur le duo, un trio avec Alaphilippe, le Croate Kristijan Durasek (UAE Emirates) et l'Espagnol Jesus Herrada (Cofidis) parvenait à se détacher à 6 km du sommet.  Edet était lâché et Kangert poursuivait seul l'ascension avec 2'12 d'avance sur le peloton et 28 secondes sur le trio de poursuivants. Dans le dernier kilomètre de la montée Alaphilippe et Durasek distançaient Herrada qui revenait un temps dans la descente avant d'être lâché. Le Français passait en deuxième position au sommet et faisait la descente avec le Croate, ils revenaient à 41 km de l'arrivée et le trio possédait 3'27 d'avance. Au pied du col de Val Louron Azet ils avaient 52 secondes sur leurs poursuivants, pendant ce temps en tête de peloton l'équipe Ag2r faisait rouler un équipier du Français Romain Bardet. Puis c'était le maillot blanc Pierre Latour (Ag2r) qui accélérait sans faire le trou. Devant le trio  comptait une minute d'avance sur 7 hommes puis 4 dont Valverde et Majka et l'écart diminuait avec la tête du peloton. En tête de celui-ci l'Espagnol Marc Soler (Movistar)  avait pris le relais de Latour. Alaphilippe passait en tête au col avec 2'10 sur le peloton, dans la descente il distançait Durasek mais Kangert s'accrochait, derrière eux 5 hommes, qui reprenaient au pied du col du Portet Durasek. Au début de cette ultime montée le duo avait 2'40 sur le peloton, Kangert distançait rapidement Alaphilippe qui avait consolidé son maillot à pois. Dans les premières pentes du col le peloton maillot jaune était secoué par une accélération de l'lrlandais Dan Martin (UAE Emirates) et d'une attaque de Quintana. C'était ensuite au tour du Slovène Primoz Roglic (Lotto Jumbo) d'accélérer suivi par le Britannique Christopher Froome (Sky) mais le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) ramenait les autres favoris. Dans le même temps Quintana était revenu sur son coéquipier Valverde qui faisait le train pour lui avant de s'écarter à 10 km du sommet. Le duo Quintana-Majka revenait sur Kangert à 8,5 km de l'arrivée, ce dernier ne pouvait suivre mais était élu plus combatif, 2 km plus tard le Polonais cédait à son tour, Quintana s'en allait seul. Derrière lui, Martin se rapprochait à une vingtaine de secondes avant de reperdre du terrain. Derrière Bardet était distancé du groupe des favoris à 6 km de l'arrivée, avant que le Néerlandais Steven Kruijswijk (Lotto Jumbo) n'accélère. Alors qu'à l'avant avec une avance de moins d'une minute Quintana filait vers la victoire, dans le groupe des favoris Roglic attaquait à 1,5 km de l'arrivée, seul le maillot jaune Geraint Thomas (Sky) pouvait d'abord suivre, puis Dumoulin rentrait au train, Froome n'arrivait pas à suivre. Dumoulin et Roglic roulaient ensuite pour distancer Froome. Quintana l'emportait au final avec 28 secondes d'avance sur Martin, Thomas terminait 3e à 47 secondes. Il reprend encore du temps à ses adversaires en prenant quelques mètres à Dumoulin et Roglic qui finissent à 52 secondes de Quintana. Arrivé avec 1'35 de retard, Froome cède sa 2e place à Dumoulin et voit revenir Roglic 4e à 16 secondes. Bardet quant à lui perd 2'35 sur Quintana, qui prend sa 5e place, il est désormais 8e. Le top 10 a été bousculé dans cette courte étape mais le maillot jaune est toujours solidement attaché aux épaules de Thomas avec 1'59 d'avance sur Dumoulin et avant une étape pour sprinteurs à Pau même si le maillot vert le Slovaque Peter Sagan (Bora Hansgrohe) a chuté.