Démare au sprint

Il attendait cette étape prévue pour les sprinteurs après plusieurs jours difficiles dans les Pyrénées, le sprinteur français Arnaud Démare (Groupama FDJ) a remporté sa première victoire sur ce Tour 2018 au sprint. Pas forcément chanceux lors des premiers sprints du Tour, le Français a réussi à devancer ses adversaires après avoir fait rouler son équipe une bonne partie de la journée. Pourtant 5 hommes ont tenté leur chance et ont formé l'échappée du jour, il s'agissait des Australiens Mathew Hayman et de son coéquipier Luke Durbridge (Mitchelton Scott), du Français Thomas Boudat (Direct Energie), du Belge Guillaume Van Keirsbulck (Wanty) et du Néerlandais Niki Terpstra (Quick-step). Celle-ci n'arrivait pas à prendre le large et ne possédait pas plus de deux minutes d'avance, au kilomètre 66 un trio tentait de les rejoindre alors que l'écart était d'1'20, composé de l'Autrichien Michael Gogl et de son coéquipier le Belge Jasper Stuyven (Trek segafredo) ainsi que du Néerlandais Sep Vanmarcke (Education First). Mais le trio se rapprochait au mieux à 20 secondes sans parvenir à rentrer. Pendant que le trio était en contre, une chute survenait dans le peloton dans laquelle était pris le vainqueur d'hier le Colombien Nairo Quintana (Movistar), sans gravité. Devant le trio devenait duo et était repris à moins de 100 km de l'arrivée. Après le sprint intermédiaire l'échappée reprenait un peu de marge avec 1'50 d'avance, mais celui-ci retombait avec le contrôle à l'avant du peloton des équipes Groupama-FDJ et Cofidis. Le peloton se rapprochait progressivement et l'écart tombait sous la minute à moins de 40 km de l'arrivée avant de remonter. Dans les trente derniers kilomètres le rythme derrière les échappés s'accélérait et l'écart oscillait entre 30 et 50 secondes. En haut de la côte d'Anos à 20 km de l'arrivée, les cinq hommes de tête ne possédaient plus que 25 secondes. Ils étaient rejoints 2 kilomètres plus loin par une dizaine de coureurs sortis du peloton puis  étaient repris à 16 km de l'arrivée. C'était alors l'équipe Bora Hansgrohe du Slovaque Peter Sagan qui prenait en partie les commandes à moins de 10 km de la ligne. Dans le dernier kilomètre Démare lançait le sprint à 150 m de la ligne et résistait à la remontée de son compatriote Christophe Laporte (Cofidis), qui finit 2e, le Norvégien Alexander Kristoff  (UAE Emirates) est 3e. Pour le classement général rien ne change avant la dernière étape de montagne demain.