Au bout de la descente, la victoire pour Roglic

Dans cette dernière étape de montagne pyrénéenne les leaders ont joué leur va-tout et au bout d'une magnifique descente le Slovène Primoz Roglic (Lotto Jumbo) s'est imposé et est monté sur la 3e marche du podium. Dernière occasion pour les grimpeurs de briller, il y avait dès le début de l'étape des prétendants à l'échappée, elle se composait en plusieurs temps, à l'initiative un trio rejoint par un autre trio au kilomètre 21 avec notamment le Luxembourgeois Bob Jungels (Quick step) et le Britannique Simon Yates (Mitchelton Scott). Puis deux contres se formaient avec 12 hommes parmi lesquels les Français Warren Barguil (Fortuneo) et Julian Alaphilippe (Quick-step) ou encore le Costaricain Andrey Amador (Movistar), ils revenaient après 60 kilomètres de course. Derrière l'équipe Katusha du Russe Ilnur Zakarin roulait. Dans le col d'Aspin le peloton se rapprochait à 3'05 avant de reperdre du temps, l'échappée perdait aussi des unités, au sommet  Alaphilippe  passait en tête et s'assurer de porter le maillot à pois sur les Champs Elysées. Avec un peu plus de 4 minutes d'avance les 10 échappés restants attaquaient le col du Tourmalet. Alors que l'écart avait un peu baissé à un peu plus de 10 km du sommet Zakarin puis l'Espagnol Mikel Landa (Movistar) sortaient du peloton, le Français Romain Bardet (Ag2r) s'en allait aussi et trouvait un relais avec un coéquipier distancé de l'échappée. Derrière le peloton perdait des coureurs et le Polonais Rafal Majka (Bora Hansgrohe) accélérait et revenait sur le trio composé de Landa, Bardet et Zakarin. A l'avant il n'était plus que 7 à 100 km de l'arrivée et l'écart était passé sous les trois minutes. Derrière cette tête de course Landa accélérait à 5 km du sommet seul Majka parvenait dans un premier temps à le suivre. Réduit à 5 l'échappée passait à 3 km du sommet avec 3 minutes d'avance alors que derrière Landa récupérait Amador pour l'aider, Bardet revenait à 1,5 km du sommet. Passé en tête au sommet avec 5 autres coureurs Alaphilippe s'élançait dans la descente avec 2'50 sur le peloton et 43 secondes sur le groupe autour de Landa. Dans la descente puis sur la partie plate, le groupe de poursuivants bataillait pour rentrer et y parvenait après une quinzaine de kilomètres grâce au travail d'Amador. A 64 km de l'arrivée, il y a avait donc 11 hommes en tête,  Amador s'écartait au pied du col des Bordères où l'échappée possédait 3'20 d'avance sur un peloton en tête duquel l'équipe Lotto Jumbo roulait car Landa était proche au général. Dès les premières pentes du col Alaphilippe était distancé puis Barguil, l'écart diminuait rapidement et passait sous les deux minutes à 3 km du sommet. Alors qu'à l'arrière Steven Kruijswijk accélérait à 15 km du sommet du col de l'Aubisque, à l'avant Landa attaquait suivi par Bardet et Majka. Dans le peloton Maillot jaune, les favoris bougeaient le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) accélérait à deux reprises ce qui distançait le Colombien Nairo Quintana (Movistar) et décramponnait  le Britannique Christopher Froome ramené par un coéquipier. Deux kilomètres plus loin Roglic accélérait et insistait s'en allant avec Dumoulin et le maillot jaune le Britannique Geraint Thomas (Sky), il revenait à 40 secondes du trio de tête. Roglic récupérait son coéquipier Kruijswijk mais celui-ci ne l'aidait pas, il passait avec 35 secondes de retard en haut du Soulor. Dans la descente avant d'entamer la dernière partie de l'ascension, Froome revenait et le groupe rejoignait l'échappée dans la dernière montée où  Majka attaquait à 2 km du sommet. Roglic accélérait ensuite par deux fois notamment avec Bardet. Majka passait en tête avec 10 secondes d'avance mais le groupe revenait sur lui dans la descente à moins de 19 km de l'arrivée. Dans la descente Froome recollait alors que Roglic faisait la descente à fond en tête de groupe. A 7,5 km de l'arrivée il prenait quelques mètres d'avance puis faisait le trou, Froome se portait en tête du groupe aidé par Dumoulin car Roglic n'était qu'à 16 secondes de lui au général. Le Slovène passait sous la flamme rouge avec un peu plus de 15 secondes d'avance et allait remporter sa deuxième victoire d'étape sur un Tour de France. Il prend aussi la troisième place au classement général en finissant avec 19 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune réglé au sprint par Thomas devant Bardet. La dernière étape de montagnes a donc bousculé le classement général puisque Roglic est désormais 3e à 19 secondes de Dumoulin et avec 13 secondes d'avance sur Froome, son coéquipier Kruijswijk est 5e devant Landa et Bardet. Demain le contre-la-montre pourrait à nouveau offrir des changements même si le maillot jaune avec 2'05 d'avance sur le 2e semble difficilement atteignable.