Kristoff pour la dernière

Il a dû attendre les Champs-Elysées pour s'imposer, le Norvégien Alexander Kristoff a remporté sa première étape sur le Tour de France 2018 et sur les Champs-Elysées au sprint au terme des 116 kilomètres de la dernière étape. Comme souvent la première partie de l'étape pour arriver à Paris n'était qu'une longue procession avec en tête de peloton l'équipe du maillot jaune le Britannique Geraint Thomas (Sky). Cette équipe laissait néanmoins sortir le Français Sylvain Chavanel (Direct Energie) dans l'avenue Montaigne. Chavanel qui faisait ses adieux à la Grande Boucle, en bouclant son 16e Tour après 18 participations entrait en tête sur les Champs-Elysées et passait en premier la future ligne d'arrivée. Repris à 54 km de l'arrivée, juste après ce passage certains coureurs tentaient de sortir du peloton, ils étaient au final 6 à partir en échappée, l'Allemand Nils Politt (Katusha), les Suisses Silvan Dillier (Ag2r) et Michael Schär (BMC), le Français Damien Gaudin (Direct Energie), le Belge Guillaume Van Keirsbulck (Wanty) et l'Américain Taylor Phinney (Education First). Ils comptaient jusqu'à 47 secondes d'avance à 4 tours de l'arrivée mais derrière eux les équipes FDJ du Français Arnaud Démare et Bora-Hansgrohe du maillot vert le Slovaque Peter Sagan contrôlaient l'écart. Elles étaient rejointes à 3 tours de l'arrivée par d'autres équipes de sprinteurs et l'écart se réduisait. A 2 tours de l'arrivée le maillot à pois le Français Julian Alaphilippe (Quick step) sortait du peloton alors que l'échappée avait moins de 20 secondes d'avance. Alaphilippe rattrapé, les échappés n'avaient plus que 10 secondes d'avance à 10 km de l'arrivée. Sentant le retour du peloton Politt s'en allait en solitaire à 8 km de l'arrivée, ses compagnons d'échappée étaient repris sur la ligne et lui à 6 km de l'arrivée. Les sprinteurs se mettaient alors en place, mais à moins de 3 km de l'arrivée l'Italien  Marco Marcato (UAE Emirates) sortait du peloton suivi par son compatriote Daniel Oss (Bora Hansgrohe) et le Belge Yves Lampaert (Quick step), ce dernier accélérait et se trouvait seul en tête à la flamme rouge, il était repris à moins de 200 m. L'Allemand John Degenkolb (Trek Segfredo) lançait alors le sprint mais Kristoff le dépassait et l'emportait sur les Champs Elysées, l'Allemand finit 2e et Démare 3e. Ce sprint clôture ainsi un Tour remporté par Thomas devant le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) et le Britannique Christopher Froome (Sky), le meilleur Français est Romain Bardet (Ag2r) 6e. Deux  Français sont montés sur le podium final en remportant chacun un classement Pierre Latour (Ag2r) qui finit meilleur jeune et gagne le classement du maillot blanc ;  et Alaphilippe, vainqueur du classement du meilleur grimpeur avec le maillot à pois. Enfin le maillot vert revient à Sagan qui remporte ce classement par points pour la sixième fois  malgré une fin de Tour compliquée en raison d'une chute. C'est un autre coureur qui a gagné le prix du supercombatif, l'Irlandais Dan Martin (UAE Emirates), plusieurs fois à l'attaque et 8e du général. Le classement par équipes est quant à lui remporté par l'équipe Movistar de l'Espagnol Mikel Landa et du Colombien Nairo Quintana, 7e et 10e du général. Le Tour 2018 est donc fini, et le Tour 2019 partira de Bruxelles en hommage notamment aux 50 ans de la première victoire du Belge Eddy Merckx sur le Tour de France.