L'Islande est passée  proche de l'exploit

Cela aurait pu être une victoire de prestige pour l'Islande, cela s'est terminé par un match nul chanceux pour la France. Peu inspirée jeudi soir à Guingamp en match amical contre l'Islande, la France est passée proche du faux-pas, mais la chance a joué en sa faveur et à permis l'égalisation dans les dernières minutes. Plusieurs changements avaient été opérés par rapport aux matchs du mois de septembre Florian Thauvin vivait sa première titularisation à la place de Kylian Mbappé alors que Ousmane Dembélé débutait la rencontre côté gauche. A l'arrière Lucas Digne faisait son retour en bleu et Presnel Kimpembe remplaçait Samuel Umtiti. Dans les premières minutes les Français possédaient le ballon et malgré une première frappe d'Arnor Ingvi Traustason bien lancé en profondeur, les Bleus essayaient de trouver des espaces. Néanmoins c'était les Islandais qui obtenaient les situations les plus dangereuses comme à la 9e où Hugo Lloris captait le ballon en deux temps sur une frappe d'Alfreo Finnbogason. La défense islandaise était bien en place et les Bleus avaient du mal à passer entre les lignes, au quart d'heure de jeu une frappe de Dembélé était d'ailleurs contrée. Puis c'était la tête d'Antoine Griezmann sur un centre de Digne qui passait à côté, avant qu'une nouvelle frappe de Dembélé suive la même trajectoire. Les Français avaient ensuite moins d'impact sur la rencontre Lloris captée une tête islandaise, les Bleus perdaient plusieurs ballons et étaient sanctionnés à la demi-heure de jeu. Après avoir récupéré le ballon Finnbogason centrait en retrait pour Birkir Bjarnason qui ouvrait le score d'une frappe qui trompait Lloris. Les Français tentaient bien de revenir dans le jeu avec une nouvelle frappe de Dembélé mais la défense islandaise était vigilante. Les Nordiques étaient encore dangereux sur un corner où Lloris à trois reprises sauvait les Bleus avec plusieurs parades. Juste avant la mi-temps Steven N'Zonzi tentait une frappe sortie par une claquette du gardien. Au retour des vestiaires les Islandais reprenaient sur le même rythme avec un centre dangereux repoussé. A la 52e Thauvin voyait sa frappe passer juste au-dessus de la transversale. Si les Français accéléraient, c'était les Islandais qui creusaient l'écart après un corner concédé par Kimpembé, ce dernier laissait libre Kari Arnason au premier poteau. Celui-ci d'une tête décroisée qui rebondissait sur la lucarne donnait deux buts d'avance aux Islandais, à la 58e. Griezmann et Thauvin cédaient alors leur place à Thomas Lemar et Mbappé. Mais leur entrée n'apportait pas de changements immédiatement, Lloris était encore sollicité notamment à la 73e avec une frappe au ras du sol. Néanmoins dans le dernier quart d'heure les Islandais avaient beaucoup plus de mal à relancer et les accélérations de Mbappé perturbaient la défense. Après un but refusé pour hors-jeu, il butait sur le gardien Hannes Halldorsson, mais ce dernier repoussait sur son défenseur Doug  Eyolfson qui marquait contre son camp. Quelques minutes plus tard, à la fin du temps réglementaire, sur un corner Kolbeinn Sightorsson déviait le ballon de la main et offrait un penalty aux Français, marqué par Mbappé. Les Islandais qui ont résisté pendant presque une heure ont craqué dans les dernières minutes et les Français obtiennent un nul inespéré et gardent ainsi leur invincibilité. Cela sera néanmoins une autre affaire face à l'Allemagne mardi soir.