Une première pour les Bleues à l'Euro

C'était déjà une finale inédite pour cet Euro de handball féminin en France, mais deux semaines après avoir été battues par la Russie en match d'ouverture à Nancy, les Françaises ont remporté le match le plus important, la finale à Bercy. Au terme d'un match serré les Bleues l'ont emportée face aux championnes olympiques. Ces dernières ouvraient d'ailleurs le score grâce à Anna Sen, mais Estelle Nze Minko répondait dans la foulée. Les Bleues enchaînaient pour mener 3-1 avant que les Russes ne reviennent. En infériorité numérique après une suspension pour Allison Pineau au bout de 10 minutes, les Françaises se faisaient passer devant  à la 13e avec un tir de Sen dans le but vide, 6-5. Mais les Bleues, motivées, reprenaient l'avantage grâce à Pauline Coatena qui récupérait un ballon repoussé par Anna Seydokina, 8-7 à la 18e. Alors que la gardienne russe brillait sur les jets de 7 m, Amandine Leynaud réalisait une nouvelle parade qui permettait ensuite à Nze Minko de donner deux buts d'avance aux Bleues. Mais les Russes ne lâchaient rien leur gardienne parvenait à éviter 3 buts d'écart  et emmenaient par leur capitaine Daria Dmitrieva, elles recollaient à 12-12 à une minute de la pause. Néanmoins grâce à un but d'Alexandra Lacrabère, la France virait en tête à la mi-temps, 12-13. Au retour des vestiaires Camille Ayglon redonnait deux buts d'avance à la France, puis Pineau sur 7 m permettait aux Bleues de mener 13-16 mais était expulsée dans la foulée pour avoir tiré vers le visage de la gardienne russe. A la 40e les Françaises menaient de deux buts et obtenaient un coup franc avant lequel l'entraîneur Olivier Krumbholz demandait un temps-mort, mais le coup-franc était manqué et dans la foulée Dmitrieva permettait aux Russes de revenir à un but, 16-17. Les Bleues reprenaient un peu d'air et sur une récupération de Manon Houette et un lob de celle-ci, retrouvaient 3 buts d'avance à un quart d'heure de la fin. Dans ce dernier quart d'heure les Russes obtenaient plusieurs jets de 7 m. Si les Françaises gardaient deux buts d'écart, celui-ci restait serré. Dans les dix dernières minutes Leynaud remplaçait Laura Glauser dans les buts et effectuait des parades décisives. A la 56e les Bleues menaient de 3 buts, 21-24 suite à un nouveau but de Lacrabère, le score ne bougera plus. Après une dernière parade de Leynaud, les Françaises devenaient championnes d'Europe en battant les Russes avec le même écart par lequel celles-ci les avaient battues au match d'ouverture. Après un titre de championnes du monde l'an dernier, elles s'emparent pour la première fois de l'or européen et se qualifient directement pour les Jeux Olympiques de Tokyo.