Simon Yates le plus fort à Bagnères-de-Bigorre

En retrait depuis le début du Tour, le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) a remporté sa première étape sur le Tour au terme d'une longue échappée dans les Pyrénées. Il fallait attendre le kilomètre 35 pour voir se former l'échappée, après plusieurs kilomètres de bagarre un groupe d 'environ 38 coureurs s'en allait devant. Dans cette échappée assez conséquente, plusieurs sprinteurs dont le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), les Italiens Sonny Colbrelli (Bahrain Merida) et Matteo Trentin (Micthcelton Scott), l'Australien Michael Matthews (Sunweb) ou encore le Norvégien Alexander Kristoff (UAE)., à leurs côtés des puncheurs et des grimpeurs comme l'Autrichien Gregor Mühlberger et son coéquipier l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), le Suisse Matthias Frank et son coéquipier le Français Tony Gallopin (Ag2r), l'Espagnol Pello Bilbao (Astana), l'Australien Simon Clarke (Education First), le Belge Srege Pauwells (CCC) et ses compatriotes Tiesj Benoot et Tim Wellens (Lotto Soudal) ou encore le Français Lilian Calmejane (Total Direct Energie), l'échappée prenait du champ et arrivait à l'approche du col de Peyresourde avec 5 minutes d'avance sur le peloton. Colbrelli et Kristoff abordaient le col en tête après avoir poursuivi leur effort à la suite du sprint intermédiaire mais le Norvégien était rapidement distancé et l'Italien était ensuite rejoint par Calmejane qui était sorti du groupe de poursuivants, à 72 km de l'arrivée ce dernier se retrouvait seul en tête. Il comptait jusqu'à 50 secondes d'avance sur ses poursuivants mais l'écart diminuait à 3 km du sommet sous l'impulsion de Benoot. Alors que plusieurs sprinteurs avaient été distancés, les poursuivants rentraient au sommet sur le Français, et Wellens passait en tête pour conforter son maillot à pois. Passé avec 6'27 d'avance sur le peloton Clarke sortait du groupe et s'élançait dans la descente, il creusait l'écart sur le groupe de poursuivants. Il arrivait au pied du col de la Hourquette d'Ancizan avec 1'09 sur ce groupe et 6'10 sur le peloton. Derrière lui Trentin accélérait pendant que d'autres coureurs étaient distancés du groupe mené par Matthews. A 8 km du sommet l'Australien comptait 1'20 sur le groupe et 54 secondes sur Trentin, Frank accélérait alors suivi par Mühlberger, ils étaient ensuite rejoints par Yates puis par d'autres. Devant Trentin revenait sur Clarke à 5 km du sommet et le distançait mais à moins de 4 km du sommet Yates attaquait suivi par Mühlberger, le duo reprenait Trentin mais voyait revenir Bilbao. Ce dernier passait avec quelques secondes de retard sur le duo au sommet et recollait dans la descente. Derrière le groupe passé avec 53 secondes de retard ne parvenait pas à rentrer. Le trio filait vers l'arrivée, à 10 km il comptait 1'37 d'avance sur leurs poursuivants et 9'08 sur le peloton. Alors que Trentin était nommé le plus combatif, le trio allait se jouer la victoire au sprint. Dans le dernier virage à 200m de la ligne Yates lançait le sien et surprenait ses adversaires, il résistait et s'imposait devant Bilbao et Mühlberger. Le peloton arrivait avec 9'43 de retard sans qu'il n'y ait eu aucun changement au général avant le seul contre-la-montre individuel  demain à Pau.