Ewan récidive à Nîmes

Au terme d'une boucle de Nîmes à Nîmes, l'Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) déjà vainqueur à Toulouse, a récidivé en remportant le sprint au terme d'une étape où 5 échappés avaient pris les devants. Dès le départ un duo composé des Français Alexis Gougeard (Ag2r) et Stéphane Rossetto (Cofidis) sortait du peloton il était bientôt rejoint au kilomètre 6 par un trio avec leur compatriote Paul Ourselin (Total Direct Energie), le Danois Lars Bak (Dimension Data) et le Polonais Lukasz Wisniowski (CCC). Les cinq hommes comptaient au maximum deux minutes d'avance sur un peloton où l'équipe Lotto Soudal aidée ensuite par les Jumbo-Visma contrôlait l'écart. En ce début d'étape où les coureurs passaient sur le pont du Gard, le Britannique Geraint Thomas (Ineos) était victime d'une chute mais repartait. En haut de la seule côte du jour à 80 km de l'arrivée, l'écart n'était plus que d'1'07 et tombait même sous la minute à 70 km de la ligne. Sous l'impulsion de différentes équipes qui essayaient de se replacer, le peloton se rapprochait à 25 secondes à 50 km de l'arrivée avant de laisser l'écart remonter un peu jusqu'à 50 secondes. A 30 km de l'arrivée dans la traversée d'Uzès le Danois Jakob Fuglsang (Astana), 9e du général, tombait et ne repartait pas. Le vainqueur du Critérium du Dauphiné a une nouvelle fois été malchanceux avec les chutes sur le Tour. Dans les derniers kilomètres les échappés résistaient bien mais l'écart diminuait et les cinq étaient finalement repris à 2,5 km de l'arrivée, Gougeard était nommé le plus combatif. Les équipes Katusha et Jumbo-Visma emmenaient le peloton à 2 km de la ligne avant que l'équipe Deceuninck ne prenne la tête dans le dernier kilomètre. Le sprinteur italien Elia Viviani était bien lancé par ses coéquipiers mais Ewan revenait de l'arrière et dépassait l'Italien pour s'offrir un deuxième succès sur ce Tour, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo- Visma) est 3e, le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) 4e. Au général le Français Julian Alaphilippe reste en jaune, alors que l'Australien Richie Porte (Trek) fait son entrée dans le top 10 suite à l'abandon de Fuglsang. Demain les sprinteurs auront une dernière occasion de briller avant Paris à moins que les échappés ne viennent déjouer leur plan à Gap.