Nibali s'offre le Tour de Lombardie

Vainqueur en 2015, Vincenzo Nibali (Bahrain Mérida)  a remporté pour la deuxième fois la classique des feuilles mortes. Parti en solitaire dans la descente de l'avant-dernière difficulté du jour à 8,5 km de l'arrivée, il s'impose avec 28 secondes d'avance sur Julian Alaphilippe (Quick-step floors). La journée avait d'abord était animée par une première échappée de 6 coureurs formée après la première ascension  et qui avait compté jusqu'à 10 minutes d'avance. Mais sous l'impulsion de plusieurs équipes dont la Bahrain-Merida de Nibali, l'écart fondait pour atteindre moins de 3 minutes à l'approche de la Madonna del Ghisallo à 75 km de l'arrivée. Au pied de celle-ci Jesus Herrada (Movistar)  accélérait puis Laurens De Plus (Quick-step floors)  tentait de partir avec deux autres coureurs. Le groupe de contre était ensuite rejoint par Mikaël Chérel (Ag2r) et Primoz Roglic (Lotto Jumbo). Alors qu'à l'avant il  ne restait plus que Davide Ballerini et Matthias Le Turnier (Cofidis), le groupe de contre s'était transformé en trio avec De Plus, Roglic et Chérel. A 1 km du sommet le Français de la Cofidis était seul en tête mais il était rejoint  par Chérel et De Plus. Au pied du mur de Sormano Chérel s'isolait  et passait au sommet en tête avec 20 secondes d'avance sur De Plus. Derrière Nibali accélérait suivi par Nairo Quintana (Movistar), Thibaut Pinot (FDJ), Julian Alaphilippe (Quick-step), Fabio Aru (Astana) et des coureurs d'UAE Emirates. Dans la descente De Plus qui était le poursuivant le plus proche de Chérel était victime d'une chute impressionnante. Après un regroupement à l'arrière  Philippe Gilbert (Quick step) profitait d'un moment de répit pour  partir à 36 km de l'arrivée A l'approche du  Civiglio il était à 30 secondes du Français mais celui-ci était repris avant le pied par un trio composé de Gilbert, Alessandro De Marchi (BMC)  et Pello Bilbao (Astana). Dans la montée du Civiglio le Français était distancé par le trio  mais celui-ci était repris  1 km plus loin. Après plusieurs accélérations infructueuses, Pinot attaquait par 3 fois à 18 km de l'arrivée, 1 km plus tard Nibali attaquait à son tour il reprenait alors le Français et le duo faisait l'ascension ensemble. Mais dans la descente le Français perdait une première fois le contact avant de revenir, il décrochait ensuite n'arrivant pas à suivre  l'Italien qui creusait l'écart à 8,5 km de l'arrivée, Pinot ne reverrait plus le Sicilien. Seul en tête Nibali arrivait au pied  de la dernière petite difficulté avec 45 secondes d'avance et creusait alors l'écart sur ses poursuivants. Dans la montée Alaphilippe revenait sur Pinot puis le distançait. Il finissait 2e derrière Nibali qui signait ainsi la 50e victoire de sa carrière après une saison marquée par une 3e place au Giro, son objectif de 2017 et une 2e place à la Vuelta. Gianni Moscon obtenait la 3e place en remportant le sprint houleux du groupe de poursuivants face à Alexis Vuillermoz (Ag2r) ce dernier terminait 4e devant Thibaut Pinot. A Côme ,Nibali remporte donc son deuxième Tour de Lombardie devant Alaphilippe qui échoue encore une fois à la deuxième place sur une classique mais signe son deuxième podium cette année dans les grandes classiques après sa 3e place sur Milan San Remo et prend rendez-vous pour 2018.