Dumoulin, le plus rapide

Il était attendu, le champion du monde du contre-la-montre n'a pas manqué le dernier contre-la-montre du Tour arrivant à Espelette néanmoins le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) n'a pas pu inquiéter le maillot jaune le Britannique Geraint Thomas (Sky). Ce dernier contre-la-montre avait plusieurs enjeux pour fixer définitivement le classement général, avant la bataille des favoris l'Australien Michael Hepburn (Mitchelton-Scott) avait occupé pendant un certain temps la première place du classement provisoire en 42'15, délogé pour 5 centièmes par l'Espagnol Marc Soler (Movistar). Puis c'était au tour du Danois Soren Kragh Andersen (Sunweb) de passer en tête au  deuxième  intermédiaire battu pour moins d'une seconde par le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky). Il en était de même à l'arrivée où le Polonais prenait la tête en 41'42. Il ne bougerait plus de cette place avant l'arrivée des favoris. Passé en tête aux intermédiaires le Russe Ilnur Zakarin (Katusha) arrivait au final avec 22 secondes de retard sur Kwiatkowski et prenait la 9e place au Colombien Nairo Quintana (Movistar) au général. Mais le Russe ne restait pas longtemps en tête puisque le Britannique Christopher Froome (Sky), 4e au général avant le chrono, explosait les temps intermédiaires. A 13 secondes au départ du troisième le Slovène Primoz Roglic (Lotto Jumbo), vainqueur hier,  le Britannique avait déjà récupéré son retard au premier intermédiaire. Roglic marqué par son étape de la veille ne parvenait pas à être dans le rythme et le vice-champion du monde du chrono laissait filer les secondes. Pendant ce temps, le Français Romain Bardet (Ag2r) 7e avant l'étape et auteur d'un bon chrono récupérait la 6e place au dépend de l'Espagnol Mikel Landa (Movistar), en finissant 22e à moins de 2 minutes du vainqueur. La victoire semblait devoir se jouer entre les deux Britanniques de l"équipe Sky et le Néerlandais Dumoulin. Froome terminait avec 49 secondes d'avance sur son coéquipier Kwiatkowski et loin devant Roglic seulement 8e au final  à 1'12 ; auteur des meilleurs intermédiaires Thomas prenait moins de risque dans la dernière partie. Alors qu'il avait devancé Dumoulin de 15 secondes au deuxième intermédiaire, il finissait à 14  secondes du Néerlandais mais conservait son maillot jaune. Passé à 2 secondes de Froome à tous les intermédiaires Dumoulin réalisait une meilleure dernière partie pour s'imposer avec une seconde d'avance en 40'52 sur le Britannique. A la veille de l'arrivée,  le podium est donc composé de Thomas  avec 1'51 d'avance sur Dumoulin et 2'24 sur son coéquipier Froome, Roglic est 4e devant son coéquipier le Néerlandais Steven Kruijswijk, le premier Français Romain Bardet est 6e à 6'57 du leader. L'Irlandais Dan Martin, 8e au général a été élu supercombatif du Tour. Demain l'étape qui finira sur les Champs-Elysées sera comme souvent promise à un sprinteur même si avec les nombreux abandons ils ne seront plus très nombreux à se disputer la victoire.