Les Français ne se sont pas faits piéger !

C'était le match piège par excellence, dimanche soir au Stade de France, les Bleus affrontaient l'Islande, tombeuse surprise de l'Angleterre en huitièmes. Après quelques minutes compliquées où les Islandais ont eu plusieurs occasions, il n'aura finalement fallu attendre que 12 minutes pour voir Olivier Giroud inscrire le premier but après une passe de Matuidi dans le dos de la défense islandaise, la frappe du joueur d'Arsenal passe entre les jambes du gardien. Six minutes plus tard sur un corner d'Antoine Griezmann, Paul Pogba de la tête au deuxième poteau inscrit son 1er but dans cet Euro, au bout de 20 minutes de jeu la France mène 2-0. De leur côté, les Islandais tentent avec leur longue touche de déstabiliser la défense française mais sans succès. Les Français continuent à pousser pour aller inscrire un troisième but et cela va payer. Après plusieurs actions infructueuses dans l'axe, Sagna centre pour Giroud qui remet sur Griezmann, le joueur de l'Atletico sert alors Dimitri Payet ; celui-ci se décale et d'une frappe du gauche au ras du sol vient inscrire le 3e but à la 42'. Enfin juste avant la mi-temps sur une relance de Pogba, Giroud dévie le ballon pour Griezmann, l'attaquant de l'Atletico prend de vitesse les défenseurs islandais et d'une frappe piquée permet à la France de mener 4-0. Mais au retour des vestiaires la France va se faire surprendre sur un centre islandais Kolbeinn Sightorson au premier poteau vient réduire le score à la 54' ; la France va répondre 5 minutes plus tard après une faute sur Giroud le coup franc de Payet trouve la tête de Giroud pour le 5e but tricolore. L'attaquant des Bleus sortira juste après son doublé, Didier Deschamps préférant le préserver en vue de la demi-finale face à l'Allemagne car il était sous le coup d'une suspension en cas de nouveau carton, il est remplacé par André-Pierre Gignac. Après ce nouveau but, les Français se relâchent et les Islandais sont tout près de marquer à la 62' sur corner, mais Lloris veille. Les Bleus tentent de nouveau leur chance mais avec  moins de réussite. A un quart d'heure de la fin, Deschamps fait sortir Laurent Koscielny pour lui éviter aussi une suspension il est remplacé par Eliaquim Mangala. Peu après cette sortie, les Islandais vont inscrire un 2e but, sur un centre, Birkir Bjarnason marque de la tête à la 84'. Le score ne bougera plus et la France peut désormais souffler, elle est dans le dernier carré et retrouvera  l'Allemagne  jeudi 7 juillet en demi-finale. Mais avant cela il y aura l'autre demi opposant le Portugal de Cristiano Ronaldo, tombeur de la Pologne aux tirs au but, au Pays de Galles de Gareth Bale, invité surprise de ce dernier carré qui a éliminé la Belgique 3-1 en quart.